France : l'ouverture du salon de l'agriculture perturbée par des manifestations

Des dizaines de tracteurs ont défilé vendredi dans les rues de Paris.
Des dizaines de tracteurs ont défilé vendredi dans les rues de Paris. Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2019 The AP. All rights reserved
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L'ouverture du salon de l'agriculture à Paris a été perturbée ce samedi matin par des dizaines d'agriculteurs en colère. Le président français a appelé au calme.

PUBLICITÉ

En France, l'ouverture ce samedi matin du salon de l'agriculture a été perturbée par des manifestations. Les services de sécurité ont été débordés et des gendarmes mobiles ont dû intervenir.

Alors que président français venait d'arriver sur place pour entamer un long marathon sur fond de colère paysanne, des manifestants se sont engouffrés dans la zone. Des dizaines d’entre eux ont même forcé une grille pour entrer dans le salon avant son ouverture officielle et des heurts se sont produits avec le service d’ordre.

Face à ce désordre, Emmanuel Macron a pris la parole vers 9 h 30 pour appeler "au calme" non sans avoir défendu au préalableles mesures prises par la France pour soutenir l’agriculture française, largement exportatrice. 

Alors que les agriculteurs ont relancé leur mobilisation afin de maintenir la pression sur le gouvernement, le président français, qui a dû finalement renoncer à organiser un grand débat lors du salon, a annoncé pour dans trois semaines, une réunion avec l’ensemble des organisations syndicales et des filières agricoles "pour consolider les mesures d’urgence" et bâtir une nouvelle feuille de route à horizon 2040.

Emmanuel Macron a reconnu que le monde agricole traversait "une crise de revenus, une crise de confiance, une crise de reconnaissance".

Forte mobilisation en Espagne

La mobilisation ne faiblit pas en Espagne. Les protestations des agriculteurs prennent de l'ampleur et se multiplient. Vendredi, plusieurs villes, comme León, Teruel et Pampelune, ont vu des centaines d'agriculteurs réclamer des prix plus justes et un "pacte vert" plus " favorable aux agriculteurs". Les agriculteurs de tout le pays manifestent depuis maintenant deux semaines. Lundi, plusieurs syndicats prévoient d'organiser une grande action à Madrid.

A l'est de l'Europe, les agriculteurs polonais restent également mobilisés. Vendredi, en Moldavie, les agriculteurs ont bloqué un important passage frontalier avec la Roumanie, qui exigeait des compensations et des subventions du gouvernement et le remboursement de leurs prêts. Plus tard, les manifestants ont volontairement quitté le passage ; mais ce n'est pas la première fois qu'ils y installent leurs tracteurs en signe de protestation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des agriculteurs polonais ont bloqué dimanche un important poste-frontière avec l'Allemagne

Tout ce qu'il faut savoir sur la production agricole dans l'Union européenne

Ouverture du dialogue stratégique sur l'avenir de l'agriculture européenne