EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Allemagne : Scholz veut durcir l'expulsion des criminels étrangers

AP
AP Tous droits réservés Sabina Crisan/(c) Copyright 2024, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Tous droits réservés Sabina Crisan/(c) Copyright 2024, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Par Euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Six jours après l'attaque de Mannheim, Olaf Scholz se dit favorable à l'expulsion des criminels "même s'ils viennent de Syrie ou d'Afghanistan".

PUBLICITÉ

Olaf Scholz se dit favorable à expulser d'Allemagne les criminels étrangers vers leurs pays d'origine, "même s'ils viennent de Syrie ou d'Afghanistan".

Le chancelier allemand prend position pour un renforcement des règles d'expulsion six jours après l'attaque au couteau de Mannheim où un policier de 29 ans a été tué et cinq autres personnes blessées.

L'assaillant est un demandeur d'asile de 25 ans arrivé en Allemagne en 2014.

Devant les députés, Olaf Scholz s'est dit indigné.

Olaf Scholz, chancelier allemand : "Nous renforcerons nos règles d'expulsion de manière à ce que le simple fait d'approuver des infractions terroristes puisse déboucher sur une expulsion. Quiconque glorifie le terrorisme va à l'encontre de toutes nos valeurs et doit être expulsé."

L'Allemagne observe jusqu'à présent un moratoire des expulsions vers la Syrie et l'Afghanistan.

Olaf Scholz révèle que son gouvernement réfléchit à de possibles expulsions de criminels vers des pays voisins de l'Afghanistan.

L'Allemagne a accueilli plus d'un million de migrants d'Afghanistan, de Syrie et d'Irak entre 2015 et 2016.

L'immigration est au cœur de la campagne des élections européennes de dimanche.

Les conservateurs et les sociaux-démocrates durcissent leurs positions sur l'immigration dans l'espoir de convaincre les électeurs de ne pas se tourner vers l'extrême droite.

De son côté, dans son programme, Alternative für Deutschland dit vouloir expulser jusqu'à deux millions d'immigrés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pour la première fois, l'Union européenne sanctionne le gaz naturel liquéfié russe

Bucarest annonce l'envoi à l'Ukraine d'un de ses quatre systèmes de défense antiaérienne

Proche-Orient : Chypre répond aux menaces du Hezbollah