EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les Croates pas sûrs que le Parlement européen entende leurs voix

Des électeurs attendent près d'un bureau de vote à Zagreb, Croatie, mercredi 17 avril 2024.
Des électeurs attendent près d'un bureau de vote à Zagreb, Croatie, mercredi 17 avril 2024. Tous droits réservés Darko Bandic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Darko Bandic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Dušan Hadži Nikolić
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les électeurs choisiront parmi 300 candidats pour les 12 sièges, attribués à la Croatie dans l'hémicycle strasbourgeois. Pourtant, aux européennes du 2019, les électeurs de ce pays des Balkans s'étaient peu déplacés pour voter

PUBLICITÉ

Comme beaucoup d'européens, les électeurs croates se rendront aux urnes ce dimanche pour choisir leurs députés européens. Mais à l'heure de glisser un bulletin dans l'urne, certains d'entre eux ne sont pas sûrs que le l'UE puisse répondre à leurs demandes.

"Je veux savoir qui peut faire en sorte que les prix dans les magasins soient les mêmes qu'en Europe", affirme Željka, habitante de Zagreb.

"Je pense que les politiques européennes ont de plus en plus d'impact sur nos vies, il est donc important de voter pour quelqu'un qui peut changer les choses", relève Kruno, qui vit aussi dans la capitale croate.

Finalement, pour Mišo, "les choses se décident à huis clos et nous ne savons pas vraiment quelle est l'influence du Parlement sur la Commission, et c'est ce qui a vraiment un impact sur nos vies".

Mais ce n'est pas seulement la connaissance du fonctionnement de l'Union européenne qui pousse les électeurs à se rendre aux urnes.

Selon Darijo Čerepinko, un analyste politique, "Ceux qui votent aux élections européennes le font soit parce qu'il s'agit d'un ordre de parti, comme c'est le cas avec le parti au pouvoir, soit parce qu'ils comprennent le véritable rôle du Parlement européen et veulent faire entendre leur voix ".

En 2019, la Croatie est arrivée en queue de peloton avec seulement 29 % des électeurs ayant voté. On s'attend à ce que le taux de participation soit également faible ce dimanche.

"Les prévisions des résultats des élections de dimanche en Croatie montrent que les chiffres seront à peu près aussi bas qu'il y a cinq ans", rapporte de Zagreb notre correspondant Dušan Hadži Nikolić.

Andrej Plenkovic arrive au palais présidentiel pour rencontrer le président Zoran Milanovic, à Zagreb, Croatie, vendredi 10 mai 2024.
Andrej Plenkovic arrive au palais présidentiel pour rencontrer le président Zoran Milanovic, à Zagreb, Croatie, vendredi 10 mai 2024.AP/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

L'Union démocratique croate, de centre-droit, emmenée par le Premier ministre Andrej Plenković a formé un gouvernement avec le parti de droite Mouvement de la patrie en mai. Pour la première fois, il n'y a pas de parti minoritaire serbe dans la coalition au pouvoir.

La Croatie, comme de nombreux pays d'Europe, a basculé à droite. Toutefois, les analystes estiment que les partis de droite n'entreront pas forcément au Parlement européen.

Darijo Čerepinko estime que "lors de ces élections européennes, la Croatie n'ira probablement pas très loin vers la droite. Parmi les partis de la droite politique, un seul, voire deux, obtiendront des sièges. Je pense donc que la Croatie conservera sa position centriste".

Le scrutin en Croatie commence dimanche à 7 heures du matin, heure locale, et les bureaux de vote fermeront plus tard dans la soirée. Les premiers résultats préliminaires basés sur des sondages sortie des urnes devraient être publiés vers 19 heures.

Vous pourrez suivre tout cela lors d'une émission spéciale en direct sur euronews.

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coalition entre le parti au pouvoir et l'extrême droite en Croatie

Croatie : les conservateurs au pouvoir ont remporté les élections législatives

En Croatie, une campagne à couteaux tirés entre le Premier ministre sortant et l'actuel Président