EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Entre la Hongrie et l'Ukraine, des relations qui restent tendues

a
a Tous droits réservés LM Otero/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés LM Otero/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Malgré la visite de Victor Orban à Kyiv, où il a appellé à un cessez-le-feu avec la Russie, les relations diplomatiques restent tendues entre la Hongrie et l'Ukraine.

PUBLICITÉ

Après la visite à Kyiv de Victor Orban, où le Premier ministre hongrois a appelé à un cessez-le-feu avec la Russie, Volodymyr Zelensky s’est exprimé sur les relations entre l’Ukraine et la Hongrie.

"D'une manière générale, la relation entre l'Ukraine et la Hongrie est totalement différente. Elle est concrète et nous prenons en compte nos intérêts mutuels", a déclaré le président ukrainien.

Volodymyr Zelensky n’a pas réagi à cette proposition de cessez-le-feu. Les tensions entre Kyiv et Budapest datent de bien avant ce conflit.

Victor Orban, dont la dernière visite en Ukraine remonte à 2012, accuse souvent Kyiv de porter atteinte aux droits de la minorité hongroise dans le pays.

Récemment, le dirigeant s’est démarqué par ses prises de positions concernant le conflit en Ukraine. En début d’année, il avait mis son veto à une enveloppe de 50 milliards d’euros pour Kyiv. Il s’est aussi opposé à l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne et aux sanctions contre la Russie.

De leur côté, les Etats-Unis, ont positivement accueilli cette rencontre entre les deux hommes.

"Les États-Unis ont appris la visite du Premier ministre Orban à Kyiv, nous pensons que c'est un signe positif de progrès et nous attendons avec impatience d'en savoir plus sur les discussions qui ont eu lieu", a déclaré David Pressman, ambassadeur des États-Unis en Hongrie.

Au même moment aux Etats-Unis, avait lieu une rencontre entre le Secrétaire d’Etat à la Défense et son homologue ukrainien. Washington a ensuite annoncé une nouvelle aide de 2,1 milliards d’euros pour Kyiv.

Les États-Unis accueilleront un sommet de l’OTAN la semaine prochaine. Le soutien à l’Ukraine devrait figurer en tête de l’ordre du jour.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Commission européenne boycotte la présidence hongroise en raison des voyages d'Orbán à Moscou et à Pékin

Élections françaises : le NFP va-t-il enfin se mettre d'accord sur un Premier ministre ?

L'équipe d'Espagne de football, championne d'Europe, est arrivée à Madrid