EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Un violon fabriqué avec une imprimante 3D

Un violon fabriqué avec une imprimante 3D
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une nouvelle ère s'ouvre-t-elle pour les instruments ?

PUBLICITÉ

Une nouvelle ère s’ouvre-t-elle pour les instruments de musique ? Ce violon électrique, d’allure futuriste, a été conçu grâce à une imprimante 3D. L’ingénieur français, Laurent Bernadac, en est l’auteur. Son violon est fabriqué, non pas en bois, mais en résine époxy.

“Ce violon complètement fou s’appelle un 3Dvarius, car il a été imprimé en 3D. Cela représente 30.000 couches en 24 heures. Et il a été imprimé en une seule pièce. C’est un violon très léger et confortable, qui offre un son puissant et clair’‘, explique-t-il.

Avec son “3Dvarius”, un clin d‘œil au célèbre luthier italien Antonio Stradivari, Laurent Bernadac veut repousser les limites du son. L’impression 3D permet en outre de proposer de nouveaux designs.

“L’impression 3D est la seule manière d’obtenir chaque forme que voulez. Ces formes sont très compliquées voire impossibles à obtenir avec une autre technologie. Vous ne pouvez pas fabriquer ce violon autrement qu’avec la technologie d’impression 3D.”

Créé en 2015, ce violon haut de gamme est désormais disponible sur le marché. Son prix : entre 7.000 et 8.000 euros. Laurent Bernadac a pu présenter son bébé récemment au CES, le salon mondial de l‘électronique de Las Vegas.

#CES2017 : 3Dvarius</a> expose ses violons imprimés en 3D aux Etats-Unis. <a href="https://t.co/FbxkAXYPup">https://t.co/FbxkAXYPup</a></p>&mdash; Laurent Bernadac (BernadacViolin) 6 janvier 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

MWC2024 : L’intelligence artificielle modifie l’expérience des utilisateurs de smartphones

Faciliter la numérisation des PME : Le Huawei Connect 2023 met en avant les dernières technologies

Sécurité, technologie et durabilité : les enjeux du Salon de l'automobile de Munich