This content is not available in your region

Pression et harcèlement : des gamers nous racontent la face sombre du succès dans l'e-sport

Par Nichola Daunton
euronews_icons_loading
hacker:HUNTER
hacker:HUNTER   -   Tous droits réservés  euronews

Gagner sa vie en jouant aux jeux vidéo, cela peut sembler trop beau pour être vrai. Pourtant, certains en font bien leur emploi à plein temps. Le secteur de l'e-sport est en plein essor en Espagne et la ville de Malaga, en particulier, compte l'une des équipes les plus performantes du pays.

Giants Gaming, c'est son nom, a de très nombreux fans, nous explique son entraîneur principal Alejandro Pedrosa, et il n'est pas étonnant que ses supporters lui soient si fidèles : l'équipe a remporté la Superliga du jeu League of Legends pas moins de sept fois ces dernières années.

Carrière numérique

Mais qu'en est-il des joueurs qui en font partie, beaucoup l'intégrant dès l'adolescence ? "J'ai rejoint Giants à 17 ans et et à partir de là, j'ai compris que l'on pouvait en vivre, gagner un salaire et en faire son avenir," indique le gamer Antonio Espinosa alias Th3Antonio.

La passion d'Antonio pour les jeux vidéo a démarré dès son plus jeune âge et lui a permis de devenir l'un des joueurs les plus talentueux du circuit espagnol.

Mais le succès vient avec la pression, en particulier en ligne.

Harcèlement dans l'e-sport

"On est exposés à beaucoup de monde : des milliers de personnes nous regardent jouer et si vous faites mal quelque chose, ils vous insultent en disant des choses méchantes," explique Antonio.

euronews / Kaspersky
Antonio Espinosa excelle en joueur weak-side dans la position de Top Laner dans League of Legendseuronews / Kaspersky

Mais certains ne se contentent pas de critiquer sa manière de jouer : ils vont jusqu'à commenter sa vie privée. 

"J'avais une relation avec une fille et quand on était ensemble, il y avait deux personnes qui nous harcelaient, qui faisaient des commentaires sur nous et sur tout ce qu'on faisait," poursuit le jeune homme.

Finalement, les abus ont été si graves qu'Antonio a signalé l'un de ses harceleurs à la police, mais comme l'individu n'était pas espagnol, ils n'ont pas pu agir.

Qu'en est-il des femmes dans l'e-sport ?

Le fait d'être une gameuse peut aussi être une source de harcèlement en ligne. Jess Gorzycka, une joueuse de Giants Gaming, en a fait l'amère expérience.

"Je crois qu'en termes de haine, j'ai connu la même dans une équipe mixte que dans une équipe féminine," confie la jeune femme. "Les gens disent : "Tu dois être dans une équipe féminine parce que tu n'es pas assez bonne pour une équipe mixte" et quand on est dans une équipe mixte, ils disent : "Tu ne le mérites pas, tu es là juste parce que tu es une femme et qu'ils avaient besoin d'une femme," raconte-t-elle. "S'ils ne t'insultent pas pour une chose, c'est pour une autre," souligne Jess.

euronews / Kaspersky
Jess Gorzycka, joueuse de Giants Gaming, déplore les insultes sexistes dans le monde du gamingeuronews / Kaspersky

Mais bien que Jess ait eu des expériences négatives, elle pense qu'il y a davantage de bons côtés que de mauvais dans sa carrière en ligne. "Pour moi, le streaming, c'est le meilleur job au monde. Il y a quelques problèmes, mais mon public est très compréhensif et veut ce qu'il y a de mieux pour moi," estime-t-elle.

Des agissements à la limite de la légalité sont commis en ligne : chaque semaine, dans l'émission hacker:HUNTER Next Level, nous relatons les histoires vraies d'acteurs de l'industrie du jeu vidéo et découvrons si le piratage informatique peut être avoir des répercussions positives.