This content is not available in your region

En Italie, un bâtiment entièrement alimenté par l'hydrogène

Access to the comments Discussion
Par Luca Palamara
euronews_icons_loading
Le campus H-ZEB de l'Université de Sannio, en Italie
Le campus H-ZEB de l'Université de Sannio, en Italie   -   Tous droits réservés  Euronews Italia

Pour la première fois en Europe, une micro-unité de piles à combustible à base d'hydrogène pur a été mise en œuvre à Bénévent, en Italie.

La crise énergétique et le changement climatique poussent la Communauté Européenne à trouver des solutions pour atteindre les objectifs de décarbonisation d'ici 2030. L'Université de Sannio, dans le sud de l'Italie, s’est lancée dans la recherche de nouvelles solutions, en collaboration avec un consortium d'organismes de recherche et d'entreprises privées.

L’un de ses projets est la Maison des étudiants du campus H-ZEB. Des logements qui font aussi de laboratoire vivant. Car ici, pour la première fois en Europe, une micro-unité de piles à combustible à base d'hydrogène pur a été mise en œuvre. Elle alimente en électricité tout le bâtiment, de l'électroménager aux lampes du plafond. Gerardo Canfora, doyen de l’université de Sannio, explique: "après avoir travaillé pendant des années sur le bien-être énergétique et les économies pour l'environnement, nous nous sommes récemment concentrés sur la question des émissions de CO2 dans l'environnement et avons travaillé sur l'idée d'utiliser l'hydrogène pour faire de cette maison un système complètement autonome".

Inauguration du campus H-ZEB à l'Université de Sannio

Dans ce bâtiment, les étudiants combinent vie quotidienne et expérience futuriste à échelle humaine, comme le confirme Valentino Festa, étudiant en master: "En ce moment, nous sommes dans le laboratoire vivant H-ZEB de l'Université de Sannio, qui est aussi ma maison. Je suis capable de trouver un équilibre entre ma vie personnelle avec l'activité de recherche dans mon cursus d'études."

Une réponse adaptée aux difficultés d'approvisionnement énergétique, et de préservation de l'environnement

Dans son récent discours sur l'état de l'Union, la présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen a annoncé la création de la Banque européenne de l'Hydrogène qui investirait jusqu'à 3 milliards d'euros dans son développement. Un geste salué par le Président du consortium participant à l'expérience, Ennio Rubino: "cette banque sera probablement nécessaire pour combler l'écart entre la production d'énergie à partir de combustibles fossiles et celle produite avec l’hydrogène, qui est un vecteur non polluant".

Cette banque à Hydrogène de l'Union Européenne sera probablement nécessaire pour combler l'écart entre la production d'énergie à partir de combustibles fossiles et celle produite avec l’hydrogène, qui est un vecteur non polluant
Ennio Rubino
Président du Consortium STRESS

A l'heure actuelle, l'hydrogène fonctionne efficacement avec d'autres sources d'énergie, comme l'énergie solaire et géothermique. Mais il pourrait aussi devenir une réponse aux difficultés grandissantes d'approvisionnement énergétique, et de préservation de l'environnement.