PUBLICITÉ

TikTok crée un centre en Irlande pour stocker les données des utilisateurs de manière sécurisée

TikTok annonce le démarrage des opérations dans le premier de ses trois centres de données européens
TikTok annonce le démarrage des opérations dans le premier de ses trois centres de données européens Tous droits réservés Michael Dwyer/AP
Tous droits réservés Michael Dwyer/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

TikTok a déclaré que les opérations étaient en cours dans le premier de ses trois centres de données européens, dans le cadre du "Project Clover" ("Projet Trèfle"), son offensive de charme pour apaiser les craintes occidentales concernant les risques liés à la protection de la vie privée.

PUBLICITÉ

Le "Projet Trèfle" a été lancé après qu'un certain nombre d'agences gouvernementales aient interdit l'utilisation de TikTok sur les appareils de leurs employés. 

ByteDance, la société mère de l'application - une entreprise chinoise qui a transféré son siège à Singapour en 2020 - a lancé ce "projet Trèfle" afin de créer une "enclave sécurisée pour les données des utilisateurs européens de TikTok", selon Theo Bertram, vice-président de TikTok, chargé des relations avec les gouvernements européens et de la politique publique.

L'application de partage de vidéos a déclaré mardi qu'elle avait commencé à transférer les données des utilisateurs européens vers un centre de données, situé à Dublin.

Deux autres centres de données, l'un en Irlande et l'autre en Norvège, sont en cours de construction, a indiqué TikTok dans une mise à jour.

L'application a fait l'objet d'un examen minutieux de la part des autorités de régulation européennes et nord-américaines, qui craignent que les données sensibles des utilisateurs ne se retrouvent en Chine.

TikTok a dévoilé en début d'année son projet de stockage des données en Europe, où les lois sur la protection de la vie privée sont strictes, après qu'un certain nombre de gouvernements occidentaux ont interdit l'utilisation de l'application sur les appareils officiels.

NCC Group, une société britannique spécialisée dans la cybersécurité, supervise le projet et vérifiera le trafic de données, pour s'assurer que seuls les employés autorisés "peuvent accéder à des types de données limités" et effectuera une "surveillance en temps réel" pour détecter les tentatives d'accès suspectes et y répondre, précise Theo Bertram.

"Tous ces contrôles et opérations sont conçus pour garantir que les données de nos utilisateurs européens sont sauvegardées dans un environnement de protection spécialement conçu, et que seuls les employés autorisés peuvent y accéder, sous réserve d'une surveillance et d'une vérification indépendantes strictes", ajoute-t-il. 

TikTok a récemment été condamné à une amende par le Conseil européen de la protection des données (CEPD) pour sa gestion des données personnelles appartenant à des enfants, dans l'UE.

Cette décision fait partie d'une enquête lancée en 2021 pour déterminer si TikTok a violé les règles de protection des données de l'UE, connues sous le nom de RGPD, en ne s'assurant pas que ses processus de vérification de l'âge protégeaient suffisamment la vie privée des enfants âgés de 13 à 17 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irlande : 34 arrestations à Dublin après des émeutes

Émeutes à Dublin après une attaque au couteau

Les entreprises collectent vos données personnelles. Voici ce qu'il faut savoir :