EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Un peu, beaucoup, à la folie : comment aime-t-on le vélo, et le pratique-t-on en Europe?

Les Pays-Bas et les pays nordiques sont des leaders en matière de cyclisme, alors que les pays méditerranéens sont peu actifs dans ce domaine.
Les Pays-Bas et les pays nordiques sont des leaders en matière de cyclisme, alors que les pays méditerranéens sont peu actifs dans ce domaine. Tous droits réservés SEBASTIEN BOZON/AFP
Tous droits réservés SEBASTIEN BOZON/AFP
Par Servet Yanatma
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La pratique du vélo varie considérablement d'un pays européen à l'autre, les Pays-Bas et les pays nordiques arrivant en tête. Ailleurs, le nombre de personnes qui ne font jamais de vélo est étonnamment élevé.

PUBLICITÉ

La mobilité active est l'un des principaux moyens d'économiser de l'énergie. Vous améliorez également votre santé physique et mentale en marchant ou en faisant du vélo.

L'utilisation de la bicyclette est déjà très répandue dans certains pays européens, comme les Pays-Bas et le Danemark. Dans ces deux derniers pays, le vélo occupe une place importante parmi les principaux modes de transport.

À quelle fréquence les Européens font-ils du vélo ? Quels sont les pays qui pratiquent le plus ou le moins le vélo en Europe ? Quelles sont les villes les plus favorables au vélo ?

Plusieurs enquêtes ont abordé ce sujet, et certains indices comparant les pays et les villes sont également disponibles. Ces études nous permettent d'obtenir différentes informations sur la culture du vélo en Europe.

Le vélo ou la trottinette privé comme principal mode de transport

En 2019, 8 % des citoyens de l'UE ont déclaré que leur principal mode de transport au cours d'une journée normale était un vélo ou une trottinette privé (y compris électrique), selon une enquête Eurobaromètre.

Aux Pays-Bas, 41 % des participants néerlandais ont déclaré qu'un vélo ou un scooter était leur principal mode de transport. Ce taux élevé fait des Pays-Bas une exception, suivis par la Suède (21 %) et l'Allemagne (15 %).

Seuls sept pays affichent des taux d'utilisation du vélo et du scooter supérieurs à la moyenne de l'UE. 

La part du vélo ou du scooter comme principal mode de transport était nulle au Portugal et à Chypre. Elle était de 2% au Royaume-Uni et de 3% en France.

Les pays méditerranéens avaient généralement des parts plus faibles, tandis que les États membres nordiques de l'UE avaient des taux d'utilisation du vélo plus élevés, selon cette mesure.

Méditerranée et pays nordiques : quelle est la fréquence des déplacements à vélo ?

Dans une enquête de l'Eurobaromètre, datant de 2013, 29 % des personnes interrogées, dans l'UE déclaraient faire du vélo au moins une fois par semaine. Ce chiffre variait de 3 % à Malte à 71 % aux Pays-Bas.

Le premier pays, les Pays-Bas, est suivi par la Finlande (57%) et le Danemark (56%) en termes de personnes faisant du vélo au moins une fois par semaine. Ce chiffre est de 42% en Suède.

En 2013, la proportion de personnes ne faisant jamais de vélo était frappante.

Toujours en 2013, si l'on examinait l'enquête de plus près, on constatait que la moitié des personnes interrogées dans l'UE déclaraient ne jamais faire de vélo. Dans certains pays, plus de 70 % des personnes ne faisaient jamais de vélo.

À Malte, 93 % des personnes interrogées avaient répondu qu'elles ne faisaient jamais de vélo, suivies par d'autres pays méditerranéens comme Chypre (82 %), le Portugal et la Grèce (75 % chacun) et l'Espagne (73 %).

Ce taux était de 69% au Royaume-Uni et en Bulgarie. Sans surprise, c'est aux Pays-Bas qu'il est le plus faible (13%), suivis par les trois pays nordiques (environ 20%).

Les cyclistes réguliers sont très nombreux aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, environ quatre personnes interrogées sur dix (43%) font du vélo tous les jours. En comparaison, environ trois personnes interrogées sur dix au Danemark (30%) et en Finlande (28%) font également du vélo tous les jours. La moyenne européenne est de 12 %.

Seuls 5 % des participants en France ont déclaré faire du vélo tous les jours.

Le vélo est le principal mode de transport pour la moitié des habitants de Copenhague

La répartition modale du transport de passagers décrit la part relative de chaque mode de transport, tel que la route ou le rail, parmi l'ensemble des modes de transport.

PUBLICITÉ

Parmi les capitales de l'UE, la part du vélo est de loin la plus élevée dans la capitale danoise, Copenhague (49%).

Ce chiffre suggère que le vélo est le principal mode de transport pour la moitié des habitants de Copenhague, selon un ensemble de données compilées par la Fédération européenne des cyclistes (ECF).

À Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, le vélo représentait 35 % du transport de passagers.

La part modale du vélo était de 9 % ou plus à Helsinki, Berlin, Ljubljana, Zagreb, Dublin et Stockholm.

Étant donné que les résultats des différentes méthodes de collecte de données et des différentes années peuvent varier considérablement, l'ECF invite à faire preuve de prudence dans les efforts visant à comparer directement les villes.

PUBLICITÉ

Les villes européennes dominent parmi celles favorables au vélo dans toutes les régions du monde

L'indice Copenhagenize attribue des points aux villes qui s'efforcent de rétablir le vélo en tant que moyen de transport faisable, accepté et pratique.

Plus de 600 villes de plus de 600 000 habitants de toutes les régions du monde ont été évaluées pour l'indice 2019. Les trois quarts des 20 premières villes se trouvent en Europe.

Copenhague est en tête de liste avec un score de plus de 90, suivie de près par Amsterdam (89,3) et Utrecht (88,4).

La France compte trois villes dans le top 10. Il s'agit de Strasbourg, Bordeaux et Paris. Trois villes allemandes figurent également dans le top 20 : Brême, Berlin et Hambourg.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

D'Amsterdam à Vilnius : les villes européennes les plus et les moins fréquentées par les cyclistes

Amsterdam veut donner encore plus de place aux vélos

Pologne : un projet de mobilité durable dans la ville de Gdynia