EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Accès problématique aux médicaments en Bulgarie : l'avis d'un pharmacien

En partenariat avec The European Commission
Accès problématique aux médicaments en Bulgarie : l'avis d'un pharmacien
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Julian GOMEZ
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que l'Union européenne veut rendre les médicaments plus abordables dans l'ensemble des États membres, la situation en Bulgarie est problématique, certains patients n'ayant pas les moyens de se procurer tous les médicaments dont ils ont besoin. Un pharmacien nous livre son point de vue.

Alors que la Commission européenne propose une réforme des produits pharmaceutiques pour rendre les médicaments plus accessibles, plus abordables et plus innovants, nous nous intéressons au cas de la Bulgarie où de nombreux médicaments sont achetés sur le marché libre car le niveau de remboursement de l'assurance maladie bulgare n'est pas toujours suffisant pour permettre à certains malades de se procurer tous les médicaments dont ils ont besoin.

Président de l'Association des pharmaciens bulgares, Nikolay Kostov possède 14 pharmacies et emploie 350 personnes en Bulgarie. Il est bien conscient que de nombreux patients qui viennent dans ses officines se privent de soins faute de moyens.

"De nombreuses personnes achètent leurs médicaments sur le marché libre"

Pour répondre à la spécificité du marché bulgare, il faut selon lui, une action commune de tous les acteurs dont l'Union européenne et des solutions audacieuses.

"La situation en Bulgarie est très spécifique car de nombreuses personnes achètent leurs médicaments sur le marché libre, en dehors de la caisse d'assurance maladie," souligne Nikolay Kostov.

Euronews
Dans un récent sondage, 19% des Bulgares interrogés ont déclaré ne pas pouvoir s'offrir tous les médicaments dont ils ont besoinEuronews

"Dans l'ouest de l'Europe, ce pourcentage est quasi nul : tout le monde achète par l'intermédiaire de l'assurance maladie ou d'une assurance privée - cela dépend du système -," fait-il remarquer.

"Un gros problème pour les gens"

"En Bulgarie, les médicaments prescrits vendus en dehors de l'assurance maladie sont au moins deux fois plus nombreux que ceux vendus dans le cadre du système et c'est aussi un gros problème pour les gens," constate-t-il.

Journaliste • Julian GOMEZ

Partager cet article