Vous souffrez d'hypertension artérielle ? Il est possible que votre conjoint aussi...

Une infirmière prend la tension artérielle d'un homme lors d'un bilan de santé gratuit, 2013.
Une infirmière prend la tension artérielle d'un homme lors d'un bilan de santé gratuit, 2013. Tous droits réservés Lea Suzuki/San Francisco Chronicle via AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une nouvelle étude portant sur des couples hétérosexuels de plusieurs pays a révélé que l'hypertension artérielle touchait souvent les deux partenaires.

PUBLICITÉ

Vous êtes dans une relation hétérosexuelle et vous souffrez d'hypertension artérielle ? Selon une nouvelle étude, il y a de fortes chances que votre partenaire vivant sous le même toit en souffre également.

Selon l'étude publiée mercredi dans le Journal of the American Heart Association, 20 à 47 % des couples mariés ou pacsés vivant sous le même toit, d'âge moyen ou plus âgés, présentent tous deux une hypertension artérielle.

L'étude a été menée aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Chine et en Inde.

"Beaucoup de gens savent que l'hypertension artérielle est fréquente chez les adultes d'âge moyen et les personnes âgées, mais nous avons été surpris de constater que chez de nombreux couples âgés, le mari et la femme souffraient tous deux d'hypertension artérielle aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Chine et en Inde", déclare dans un communiqué l'auteur principal de l'étude, Chihua Li, chercheur post-doctoral à l'université du Michigan (États-Unis).

"Par exemple, aux États-Unis, dans plus de 35 % des couples âgés de 50 ans ou plus, les deux conjoints souffraient d'hypertension artérielle".

L'étude a porté sur 3 989 couples américains, 1 086 couples anglais, 6 514 couples chinois et 22 389 couples indiens.

L'hypertension artérielle est plus fréquente au Royaume-Uni et aux États-Unis

Au Royaume-Uni, la prévalence de l'hypertension artérielle chez les deux partenaires était de 47 % au moment de l'étude. Aux États-Unis, elle était de 38 %, en Chine de 21 % et en Inde de 20 %.

En Chine, les femmes dont les maris souffrent d'hypertension artérielle ont 26 % plus de risques d'en souffrir également que celles mariées à des personnes sans hypertension.

En Inde, les femmes dont les maris souffrent d'hypertension artérielle sont 19 % plus susceptibles d'en être atteintes, tandis qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni, le risque supplémentaire est de 9 %. Des associations similaires ont été observées pour les maris.

Un homme porte un brassard lors d'un test de pression sanguine
Un homme porte un brassard lors d'un test de pression sanguineAmerican Heart Association

"L'hypertension artérielle est plus fréquente aux États-Unis et au Royaume-Uni qu'en Chine et en Inde, mais l'association entre l'hypertension artérielle des couples était plus forte en Chine et en Inde qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni", a déclaré Peiyi Lu, chercheur post-doctoral en épidémiologie à la Mailman School of Public Health de l'université de Columbia, dans un communiqué.

"Une des explications pourrait être d'ordre culturel. En Chine et en Inde, on croit fermement qu'il faut rester uni en tant que famille, de sorte que les couples peuvent avoir une influence plus grande sur la santé de l'autre".

Parmi les limites de l'étude, on peut citer le fait qu'elle ne comprenait qu'une seule mesure de la tension artérielle des participants et qu'elle ne portait que sur des couples hétérosexuels.

Les auteurs ont déclaré que cette étude montrait le potentiel des traitements de couple pour l'hypertension.

Selon Eurostat, l'agence statistique de l'Union européenne, 22 % des habitants des États membres souffrent d'hypertension artérielle.

Des études ont montré que l'hypertension est l'un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires, notamment les crises cardiaques, les insuffisances cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un taux de glycémie légèrement plus élevé augmente le risque de maladie cardiaque

Un suédois sauvé d'une crise cardiaque grâce à un drone

Une étude pointe la mauvaise prise en charge de l'hypertension dans le monde