Vidéo

euronews_icons_loading
Des Pakistanais fuient la montée des eaux

Pakistan : Nabi et sa femme se relaient pour porter leur enfant, dans les inondations

 Des villageois épuisés du sud du Pakistan se tiennent au milieu de leurs maisons inondées, voyant la plupart de leurs biens et de leurs sources de revenus emportés par les crues.

Nabi Dad, 37 ans, et sa femme se relaient pour porter leur enfant et sauver ce qu'il reste de leurs biens alors que leur maison de Dera Murad Jamali, au Baloutchistan, est submergée par de l'eau à hauteur de la taille suite à des pluies torrentielles.

Chaque soir, il récupère son lit en bois et le perche à un point d'observation en attendant de l'aide.

 Les inondations soudaines dues aux fortes pluies ont emporté des villages et des cultures, tandis que les soldats et les secouristes distribuaient des tentes et fournissaient de la nourriture à des milliers de Pakistanais déplacés.

L'autorité nationale pakistanaise de gestion des catastrophes a indiqué que le nombre de morts depuis le début de la mousson, plus tôt que la normale cette année, à la mi-juin, s'élevait à 1 033 personnes, après que de nouveaux décès ont été signalés dans les provinces de Khyber Pakhtunkhwa et de Sindh, dans le sud du pays.

Cette saison de mousson sans précédent a touché les quatre provinces du pays.

Près de 300 000 maisons ont été détruites, de nombreuses routes sont devenues impraticables et les coupures d'électricité ont été généralisées, affectant des millions de personnes.