Réservoir presque à sec près de Barcelone

Vidéo. No Comment : en Espagne, la forte sécheresse a fait réapparaître une église autrefois engloutie

La sécheresse dans le nord-est de l'Espagne a atteint des niveaux "exceptionnels" le mois dernier, menaçant l'accès à l'eau potable de six millions de personnes dans la région métropolitaine de Barcelone.

La sécheresse dans le nord-est de l'Espagne a atteint des niveaux "exceptionnels" le mois dernier, menaçant l'accès à l'eau potable de six millions de personnes dans la région métropolitaine de Barcelone.

La baisse du niveau de l'eau a refait émerger une église médiévale, celle de de Sant Rom qui avait "disparu" dans les années 1960, lorsque la ville de Vilanova de Sau avait été inondée pour créer un réservoir à une heure au nord de Barcelone.

Au cours des trois dernières décennies, son clocher spectral est remonté à la surface à plusieurs reprises, rappelant ponctuellement la fragilité des ressources en eau de l'Espagne.

Mais aujourd'hui, la tour de l'église, sa nef et les fondations de l'édifice sont toutes exposées.

Les crêtes dénudées et abruptes du réservoir de Sau montrent à quel point son niveau a baissé, et la terre craquelée autour de la dernière mare d'eau est foulée par les touristes attirés par la réapparition du village fantôme.

Selon les données de l'Agence catalane de l'eau, le niveau d'eau du réservoir de Sau ne représente plus que 9 % de sa capacité totale, si bien que les autorités ont décidé de retirer les poissons du réservoir pour les empêcher de s'asphyxier.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ