Qu'est-ce que le virus Marburg et comment les voyageurs peuvent-ils s'en protéger ?

Le virus de Marburg est un "cousin" hautement infectieux d'Ebola
Le virus de Marburg est un "cousin" hautement infectieux d'Ebola Tous droits réservés Canva
Par Charlotte Elton
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Deux foyers de la maladie de Marburg sont apparus dernièrement en Guinée équatoriale et en Tanzanie, ce qui fait craindre à l’Organisation mondiale de la santé une propagation dans les pays voisins. Similaire à Ebola, ce virus peut provoquer des flambées épidémiques avec un taux de mortalité élevé.

PUBLICITÉ

Les voyageurs se rendant en Tanzanie et en Guinée équatoriale ont été priés de vérifier eux-mêmes les symptômes d'un virus mortel.

Le virus de Marburg – qui a un taux de mortalité allant jusqu'à 88 % – est une fièvre hémorragique virale hautement contagieuse, ce qui signifie qu'il affecte plusieurs systèmes d'organes à la fois. Il peut provoquer des saignements dans ces organes, ce qui entrave la capacité du corps à fonctionner .

Des épidémies ont été confirmées en Guinée équatoriale et en Tanzanie, ce qui a conduit le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies à demandé aux Américains d'éviter les voyages non essentiels vers les provinces touchées. On craint que la maladie ne se propage au Gabon voisin.

Le gouvernement australien a également émis des avis aux voyageurs pour l'Ouganda et le Gabon.

Qu'est-ce que le virus de Marburg et quels sont ses symptômes ?

Le virus de Marburg est un proche cousin d'Ebola, le virus qui a tué plus de 11 000 personnes - principalement en Afrique de l'Ouest - entre 2014 et 2016. 

Après une période d'incubation de 2 à 21 jours, l'apparition des symptômes est soudaine et marquée par de la fièvre, des frissons, des maux de tête et des douleurs musculaires. Au cinquième jour après l'apparition des symptômes, les personnes atteintes peuvent développer une éruption cutanée sur la poitrine, le dos et l'estomac.

"Des nausées, des vomissements, des douleurs thoraciques, un mal de gorge, des douleurs abdominales et de la diarrhée peuvent apparaître", affirme le site internet du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies"Les symptômes deviennent de plus en plus graves et peuvent inclure la jaunisse, l'inflammation du pancréas, une perte de poids sévère, un délire, un choc, une insuffisance hépatique, une hémorragie massive et un dysfonctionnement de plusieurs organes."

Il se propage principalement par contact de personne à personne. Il n'existe actuellement aucun vaccin approuvé contre le virus, mais des essais sont en cours.

Jerome Delay/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.
Marburg est un proche cousin du virus Ebola. Sur cette image, une victime d'Ebola est inhumée au cimetière musulman de Beni, au Congo, le 14 juillet 2019Jerome Delay/Copyright 2022 The AP. All rights reserved.

Où est concentré le virus de Marburg ?

La Guinée équatoriale a déclaré une épidémie liée au virus de Marburg à la mi-février, avec 13 cas confirmés à ce jour. Les cas se sont propagés dans plusieurs provinces. La Tanzanie a confirmé huit cas dont cinq décès.

L'Organisation mondiale de la santé a envoyé du personnel dans les pays touchés pour aider à faire face aux épidémies.

Les États-Unis ont dit aux voyageurs dans les deux pays d'éviter tout contact avec des personnes malades et de surveiller les symptômes. Le gouvernement australien a exhorté les voyageurs en Tanzanie, en Ouganda et au Gabon à faire preuve d'une "grande prudence".

Jusqu'à présent, aucun gouvernement européen n'a émis d'avertissements aux voyageurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les infections au virus du Nil occidental en hausse en Europe

Aéroport de Dublin : la bénédiction des avions remise en question ?

Le train de nuit Bruxelles-Prague a fait son premier voyage