EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Un melting-pot musical et culinaire : Foy Vance nous fait découvrir Bâton-Rouge en Louisiane

Un melting-pot musical et culinaire : Foy Vance nous fait découvrir Bâton-Rouge en Louisiane
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sarah Dean
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Auteur-compositeur-interprète d'Irlande du Nord, Foy Vance voyage dans plusieurs grandes villes des États-Unis. Cette fois, il nous fait découvrir Bâton-Rouge en Louisiane, où les cultures créole et cajun, entre autres, se mêlent pour vous faire vivre un moment de partage unique.

PUBLICITÉ

Capitale de la Louisiane, Bâton-Rouge est l'une des villes les plus éclectiques le long du Mississippi, en partie grâce à ses cultures créole et cajun uniques. 

Pour mieux faire mes premiers pas dans cette ville, j'ai commencé par manger un morceau - un Big Lou- avec une légende de la musique locale, Sean Ardoin.

Creole Rock and Soul

Je lui ai demandé ce qu'était pour lui, la musique créole. "En Louisiane, il y a une population créole et cajun," a-t-il expliqué. "Au départ, 'créole' veut dire le fait d'être né en dehors de son pays d'origine ; cette musique, c'est simplement un mélange d'accordéon avec tout ce à quoi on a pu être exposés et moi, je suis allé plus loin," explique-t-il.

"J'ai créé un genre appelé Creole Rock and Soul et dès que je suis passé au Creole Rock and Soul, j'ai eu deux nominations Grammy Awards pour mon CD de 2018 [ndlr : "Full Circle"] et depuis, j'en ai eu deux autres, donc je pense que je suis sur la bonne voie," s'amuse-t-il.

Il a poursuivi en nous précisant la place de l'accordéon dans la musique locale. "On trouve l'accordéon partout dans le monde ; toute musique populaire s'inspire de la musique populaire," a-t-il affirmé.

Sean Ardoin m'a assuré que la Louisiane ne se résumait pas à La Nouvelle-Orléans. "Tout ce qui se trouve à l'ouest de la Nouvelle-Orléans est tout aussi important," a-t-il souligné. "En 45 minutes, tu arrives ici à la capitale, tu peux tout expérimenter ; la capitale donne un avant-goût de tout ce qu'on peut trouver dans l'État," a-t-il indiqué. "À Bâton-Rouge, tu as des concerts, quasiment du mercredi au dimanche, au Live at Five ou au Downtown Live et la culture zydeco, la culture créole, la culture cajun en Louisiane, sont présentes partout, dans toutes les publicités avec les alligators, les écrevisses, l'accordéon et la planche à laver." Parce que, a-t-il conclu, "on a la musique, la langue, la culture, la danse, le style !"

Sean Ardoin, à gauche, aux côtés de Foy Vance
Sean Ardoin, à gauche, aux côtés de Foy VanceEuronews

"Chacun y met son grain de sel"

Mais les cultures créole et cajun ne se limitent pas à la musique, c'est aussi une gastronomie. Les plats de ces deux cultures sont dans tous les menus de la ville. Chaque assiette semble raconter sa propre histoire et j'avais besoin de l'aide d'une traductrice.

Donc j'ai demandé à la spécialiste culinaire Jordan Basham de me donner un point de vue local. Son blog s'appelle Wheretogeaux225.

Dans un restaurant de la ville, la jeune femme m'a expliqué : "Je suis sûre que pendant ton séjour, tu goûteras les écrevisses bouillies, mais, là, on a aussi les écrevisses frites, des boulettes de boudin et, bien sûr, des cornichons frits, comme partout dans le Sud ; tu es en Louisiane, on fait tout frire !" s'est-elle amusé.

"Les cultures se mélangent ici : donc où que tu ailles, il y aura des cultures différentes et chacun y met son grain de sel," a-t-elle affirmé. 

Pour elle, il est très difficile de différencier cuisine créole et cuisine cajun. "Ce que je dis toujours, c'est : Viens à Bâton-Rouge goûter par toi-même !" m'a-t-elle lancé.

Jordan Basham, blogueuse culinaire, fait découvrir des plats locaux à Foy Vance
Jordan Basham, blogueuse culinaire, fait découvrir des plats locaux à Foy VanceEuronews

Autour d'un plat des célèbres écrevisses de Bâton-Rouge

Après un délicieux déjeuner, j'ai parcouru les rues pour visiter le coin et il n'y a pas de meilleur point de vue à Bâton-Rouge qu'au sommet du dôme du Capitole de l'État de Louisiane, le plus haut Capitole du pays.

Après une courte leçon d'histoire au Capitol Park Museum, il était temps de découvrir un peu l'histoire cajun par moi-même.

Au XVIIIe siècle, sur place, on mangeait des écrevisses, principalement par nécessité, mais après des siècles de perfectionnement, les écrevisses sont devenues un incontournable de la cuisine de Bâton-Rouge, que l'on retrouve dans toute la ville.

J'ai été invité chez un musicien cajun français, Jesse Brown, pour une "Backyard Boil". "À Bâton-Rouge, tu peux trouver des écrevisses qui ont été pêchées le jour même et les déguster dans la foulée," s'est-il enthousiasmé. "Tu peux trouver des écrevisses cuites à l'étouffée dans les restaurants, mais là, ce matin, je suis allé chercher plusieurs sacs d'écrevisses pour toi, je les ai triées, nettoyées, arrangées, on les a faites bouillir et c'est comme ça qu'on fait ici à Bâton-Rouge," a-t-il lancé avant de me servir un grand plateau d'écrevisses, une part pour une personne selon lui. Il m'a ensuite montré comment faire sortir la chair des écrevisses, en pressant légèrement la queue.

PUBLICITÉ
Un plateau individuel d'écrevisses cuite à la Jesse Brown
Un plateau individuel d'écrevisses cuite à la Jesse BrownEuronews

L'écrevisse locale est la seule "d'eau douce de ce type au monde" selon lui. Un produit que chacun cuisine comme il l'entend. "Si tu réunis 100 personnes qui font cuire des écrevisses, chacune aura sa technique, chacune aura sa petite astuce à elle et elles le font toutes pour essayer que les leurs se différencient davantage des autres," a-t-il insisté.

Mon hôte a poursuivi en indiquant : "Les gens disent que Bâton-Rouge est la ville jumelle de la Nouvelle-Orléans. De par leur taille, les deux villes sont donc quasiment les mêmes, mais Bâton-Rouge a vraiment une saveur très différente," a-t-il affirmé. "C'est courant pour nous, après avoir mangé, de sortir une guitare, un accordéon, un violon, de danser un peu, de jouer de la musique et, simplement, de passer un bon moment," a-t-il déclaré avant de m'inviter à participer pleinement à la fête improvisée dans son jardin.

Jesse Brown, musicien cajun français, hôte de Foy Vance pour un soir
Jesse Brown, musicien cajun français, hôte de Foy Vance pour un soirEuronews

Mais on n'a pas besoin d'une invitation privée pour découvrir la musique de cette manière. Des groupes comme celui de Jesse jouent partout dans la ville.

"De la bonne musique, de la bonne nourriture et de bons échanges"

À Bâton-Rouge, je voulais mieux connaître l'identité unique de cette ville et comment les cultures cajun et créole continuent à la définir. Mais, en jouant de la musique et mangeant dans cette ville, j'ai eu l'impression d'avoir compris ce que c'était.

PUBLICITÉ

La vie urbaine moderne est entourée de parcs et de zones protégées. Le fleuve Mississippi, connu dans le monde entier, longe le plus haut Capitole du pays. Bâton-Rouge est un méli-mélo historique et multi-ethnique de cultures venues du monde entier et, pourtant, ici, tout semble cohabiter tellement parfaitement. Je la résume ainsi : de la bonne musique, de la bonne nourriture et de bons échanges. Comme on dit sur place, Bâton-Rouge sait comment vous faire passer un bon moment.

Partager cet article

À découvrir également

"Le Sud a quelque chose à dire" : à la découverte du riche patrimoine musical d'Atlanta

Chicago, berceau du blues rock et de la house, vue par le musicien Foy Vance