Comment Portland fait l'éloge de la diversité et de la contre-culture

Comment Portland fait l'éloge de la diversité et de la contre-culture
Tous droits réservés euronews
Par Sarah DeanFoy Vance
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Foy Vance, auteur-compositeur nord-irlandais, a entamé un voyage dans les grandes villes américaines, à la découverte de leur richesse musicale et culturelle. Il fait cette fois, étape à Portland dans l'Oregon où tout est alternatif, de la musique à la gastronomie.

PUBLICITÉ

Portland, dans l'Oregon, est réputée pour ses efforts dans le développement durable et une culture unique qui tourne autour du café, de l'art, de la gastronomie et de la musique live. C'est une grande ville avec tous les charmes d'une petite ville, mais je veux comprendre pourquoi cette ville, située dans le Nord-Ouest Pacifique du pays, est devenue célèbre pour son approche alternative de tout !

Un lieu mythique du son alternatif

Dès mon arrivée en ville, je suis prêt à explorer l'approche alternative de la musique propre à Portland. Et pour moi, il n'y a pas de meilleur endroit pour le faire qu'au Music Millennium dans l'East Side de Portland, le plus ancien magasin de disques du Nord-Ouest Pacifique qui est aussi une salle de concert légendaire. Le propriétaire Terry Currier s'emploie à perpétuer l'héritage de ce magasin.

"On a accueilli plus de 4 500 concerts, on essaie de faire venir beaucoup d'artistes en devenir qui se font connaître via la boutique," explique-t-il. "Cela leur donne une opportunité d'avoir un public plus jeune qui vienne les voir jouer," dit-il.

"Portland est un endroit génial pour la musique live : l'Aladdin Theater est un grand club de 600 places assises, il y a le Doug Fir en bas de la rue et le Mississippi Studios peut accueillir environ 250 personnes," décrit-il.

Terry Currier, propriétaire du Music Millenium
Terry Currier, propriétaire du Music MilleniumEuronews

"Le son alternatif à Portland n'est pas le même d'un groupe à l'autre," précise Terry Currier. "On a eu un groupe de country punk, un autre de noise rock et certains qui ont déclenché d'énormes pogos, Portland n'a jamais vraiment eu un son en particulier, il y a simplement eu beaucoup de gens avec l'esprit ouvert," estime-t-il.

"C'est vraiment l'éclate !"

Mon étape au Music Millennium m'a ouvert l'appétit pour encore plus de musique live et heureusement, à Portland, c'est facile à trouver. Pour en savoir plus sur la scène locale, je m'adresse à ceux qui en font partie : les membres du groupe punk local, Spoon Benders.

Pour eux, voici ce qui fait de Portland, un foyer pour la musique. "Tout le monde connaît tout le monde et il n'y a pas de genre spécifique, ce qui en fait une meilleure scène musicale," assure l'une d'entre elles qui m'explique : "On y trouve de la très bonne country, du hardcore, du psych rock, des groupes de noise rock et électro très cools en train d'émerger..." Quant à leur son propre, "ça fait du tapage, c'est bruyant et c'est vraiment l'éclate."

Une contre-culture culinaire

La scène musicale alternative de Portland est en plein essor, mais cette attitude de contre-culture n'est pas limitée à la musique. La nourriture vegan est très importante sur place. Des food trucks aux taquerias, on a l'impression de pouvoir manger vegan partout dans la ville.

Boxcar Pizza, ouvert en 2020, est "un resto vegan dans le style de Détroit", m'indique Joe Russel, l'un des propriétaires. "Portland a toujours eu cette culture des styles de nourriture alternatifs," assure-t-il.

"Je suis là depuis environ 12 ans, j'ai vu la scène culinaire exploser, il y a plein de gens sympas qui viennent en ville et ouvrent tous les restos non-vegan que tu peux imaginer en version vegan," fait-il remarquer.

Joe Russel, propriétaire de Boxcar Pizza
Joe Russel, propriétaire de Boxcar PizzaEuronews

Découverte de la nature et ouverture d'esprit

Mais il n'y a pas que le centre-ville qui compte. Je profite du fait que Portland soit si près de la nature et je me rends aux chutes de Multnomah pour rencontrer la guide de Good Trip Adventures, Lauren Skonieczny.

"Ce n'est qu'à trente ou quarante minutes de Portland, on a toute cette nature magnifique," souligne-t-elle. "Beaucoup de gens puisent leur inspiration d'endroits comme celui-ci," ajoute-t-elle. "C'est tellement spectaculaire, inspirant ; il y a quelque chose, en regardant l'eau tomber, qui, je pense, nous parle au plus profond de nous," estime-t-elle.

Je l'interroge sur Good Trip Adventures. "C'est une entreprise de guides que j'aide à gérer et pour laquelle je travaille en tant que guide, on emmène les gens dans les parcs nationaux et les zones de loisirs nationales," explique-t-elle. "Tout est possible, de la simple journée de randonnée jusqu'aux excursions de plusieurs jours ; on enseigne aussi la géologie, l'histoire humaine et l'histoire naturelle ; on essaie vraiment de donner une vision d'ensemble de ces lieux que les gens visitent," décrit-elle. "Des lieux comme celui-ci, les cascades, les rivières, ont aussi inspiré des générations et générations de peuples indigènes et la musique et la culture qu'ils puisent dans cette connexion avec la terre," indique-t-elle avant de préciser : "Notre entreprise est détenue par des femmes et des homosexuels, j'en suis l'une des propriétaires."

"Être unique, être alternatif, c'est quelque chose que l'on fait très bien ici à Portland, à travers nos cascades et espaces naturels, notre musique, notre alimentation et notre scène culturelle," dit-elle avec fierté.

Le roller derby, un sport centré sur le partage et la diversité

Pour ma dernière halte à Portland, il me semble normal de rencontrer une équipe sportive locale qui incarne le point de vue unique de Portland sur la vie.

Le roller derby est un sport de contact sur patins à roulettes qui réunit la musique, les lumières et la glisse en une seule expérience épique. L'équipe locale des Rose City Rollers, en particulier, Darth Maully et Lil RegulateHer, me met au parfum.

"C'est très ouvert et accueillant pour tout le monde, que vous ayez assisté à une centaine de matchs ou que vous n'ayez jamais entendu parler de ce sport," me précise la première.

"La scène musicale de Portland est très diverse, c'est la même chose dans le derby, la communauté est très diverse et la musique occupe une très grande place parce que ça change la façon dont on se sent pendant un match," explique-t-elle. 

PUBLICITÉ

"Chaque équipe a une chanson de départ sur laquelle elle patine, qu'elle choisit et qui reflète ses valeurs," précise Lil RegulateHer. "La musique crée aussi le lien avec le public : notre DJ est très doué pour choisir la musique qui correspond à l'ambiance du match ; donc, quand c'est la dernière action, la dernière minute, il choisit un morceau intense qui met tout le monde en ébullition," indique Darth Maully.

"On peut parler du derby toute la journée ou même essayer de regarder du derby sur un ordinateur, les sensations ne seront pas les mêmes : il faut être sur place pour apprécier ce qu'est vraiment le derby," souligne-t-elle avant de m'inviter à m'élancer sur la piste. Occasion de me rendre compte de l'intensité de ce sport.

Après avoir visité Portland en personne, je comprends pourquoi cette ville a la réputation de faire les choses différemment. C'est un endroit qui célèbre l'individualité et la créativité et qui met un point d'honneur à tout faire un peu différemment. De la nourriture à la musique, en passant par le sport et l'art, voire la vie urbaine elle-même, l'approche unique de Portland à l'égard de tout fait de cette ville, un lieu à visiter absolument.

Partager cet article

À découvrir également

Austin, la ville de la musique live

Les racines autochtones de la musique à Phoenix

Carmel sur la côte californienne, entre surf et inspiration artistique