EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Les racines autochtones de la musique à Phoenix

Les racines autochtones de la musique à Phoenix
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sarah DeanFoy Vance
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans cet épisode, Foy Vance débarque au milieu des superbes paysages de Phoenix et se plonge dans l'héritage musical de la ville.

PUBLICITÉ

Pour nous familiariser avec l'environnement de Phoenix, nous partons d'abord en excursion dans le désert de Sonoran avec Devin O'Bryan, de l'agence de voyage Stellar Adventures. Situé à environ 45 minutes du centre-ville de Phoenix, le désert est très accessible.

"Toute la zone que nous explorons fait partie du parc naturel de Four Peaks, avec plus de 800 kilomètres de piste, seulement dans cette partie du désert. Il faut imaginer que beaucoup de ces sentiers, il y a de nombreuses années, n'étaient parcourus que par des chevaux et des charrettes !" raconte Devin.

Découvrir l'histoire de la musique et de la culture locales

Que ce soit dans le centre de Phoenix, dans le quartier de Tempe ou à Scottsdale, on peut entendre tous les genres de musique imaginables. C'est pourquoi nous avons visité le Musée des Instruments de Musique (MIM). Avec plus de quinze mille pièces, c'est la Mecque des mélomanes.

"Les gens viennent du monde entier pour découvrir les paysages naturels mais ils ont également l'occasion de découvrir le paysage musical, ici, au MIM", explique Richard D. Walter, conservateur du musée.

Certains des instruments de la collection ont été transmis de génération en génération et représentent encore aujourd'hui une communauté, une famille, un patrimoine culturel.

Pour en savoir plus sur la musique des communautés indigènes de Phoenix, nous avons visité le Heard Museum, un espace dédié à la promotion de l'art amérindien. Marcus Monenerkit, un de ses directeurs, nous donne les détails de son histoire :

"Le musée a été fondé en 1929. Il possède donc une collection complète d'environ quarante-cinq mille objets. Aujourd'hui, notre mission est de représenter la culture amérindienne. Il y a des moments graves mais il y a aussi régulièrement des moments de fête, avec beaucoup de musique, de danse et de chants qui accompagnent la cérémonie et les rituels", explique-t-il.

"La musique appartient à tout le monde"

Une autre visite s'impose, celle du Heritage Festival, qui se tient dans la ville voisine de Flagstaff, pour assister à des spectacles et discuter avec ceux qui mettent en avant leurs racines.

"Peu importe la langue que nous parlons. Si nous jouons un rythme, un motif ou une mélodie, cela nous connecte", nous confie le musicien Aaron White, qui a grandi dans la culture amérindienne et sa musique.

Mais il n'y a pas que la musique traditionnelle à l'honneur de ce festival. Sage Bond, une musicienne locale, combine les influences traditionnelles avec une touche de heavy metal, pour créer un son unique.

"Je suis heureuse de pouvoir participer à ce festival du patrimoine. Les gens découvrent des traditions, une culture mais ils entendent aussi de la musique moderne, contemporaine ! Les autochtones ne jouent pas seulement de la musique traditionnelle. Nous faisons aussi d'autres choses, nous sommes des gens du présent, pas du passé", explique Sage Bond.

Phoenix n'est pas une ville traditionnelle. Son influence et sa culture dépassent ses frontières et sont profondément ancrées dans la musique. Et si le climat doux et le soleil radieux attirent des visiteurs du monde entier, ce sont ces expériences, ces cultures et ces habitants qui font vraiment de cette ville un lieu à ne pas manquer.

Partager cet article

À découvrir également

Comment Portland fait l'éloge de la diversité et de la contre-culture

La Colombie triomphe aux Latin Grammy Awards 2023