EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Russie : un Poutine très offensif ce matin devant les parlementaires

Russie : un Poutine très offensif ce matin devant les parlementaires
Tous droits réservés 
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La politique d’endiguement de la Russie ne date pas d’hier, mais elle continue, selon Vladimir Poutine, qui a dénoncé ce matin le “cynisme

PUBLICITÉ

La politique d’endiguement de la Russie ne date pas d’hier, mais elle continue, selon Vladimir Poutine, qui a dénoncé ce matin le “cynisme occidental” vis à vis de la crise en Ukraine.

C’est ainsi que Vladimir Poutine voit les relations Est-Ouest en 2014. Le Président russe a donné son discours annuel au parlement ce matin.

“Chaque peuple a le droit souverain à sa propre voie au développement, aux choix des ses alliés, de son organisation politique, sociale, économique et sécuritaire. La Russie a toujours respecté et respectera toujours cela. Et cela concerne pleinement l’Ukraine”.

Sur le même sujet, Vladimir Poutine a déclaré que la Crimée était “sacrée” pour la Russie et qu’elle le restait toujours. le président russe a voulu se montrer pacifique, mais non sans une pointe d‘équivoque :

“On ne va pas rentrer dans une course aux armements qui coûte cher. Mais personne ne réussira a dominer militairement la Russie. Notre armée est moderne, forte et, comme on dit aujourd’hui, “polie” mais elle est à craindre”.

Sur le sujet enfin des sanctions imposées à la Russie, pour lesquelles l’Ukraine n’aurait servi que de prétexte, le chef du Kremlin veut que ces sanctions servent à stimuler l‘économie russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Poutine menace de livrer aussi des missiles "à d'autres" pays pour frapper l'Occident

No Comment : une chaleur anormale à Saint-Pétersbourg, en Russie

Purges dans l'armée russe continuent, le chef d'état-major adjoint détenu