This content is not available in your region

Cuba - Etats-Unis, le dégel historique

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Cuba - Etats-Unis, le dégel historique

Cette fois c’est sûr, les relations entre Washington et La Havane ont pris un nouveau tournant. La libération ce mercredi d’Alan Gross, un Américain détenu à Cuba depuis cinq ans, a été le signal. Un peu plus tard dans la journée, les deux présidents ont annoncé simultanément qu’ils allaient normaliser leurs relations.

Raul Castro, président cubain :
“Le blocus économique, commercial et financier, qui cause d‘énormes dommages humains et économiques à notre pays, doit cesser. (…) Nous devons apprendre l’art de coexister avec nos différences d’une manière civilisée”.

Barack Obama veut changer de politique à l‘égard de Cuba, la stratégie de l’isolement n’ayant pas donné de résultats. Un processus de normalisation est engagé, qui va commencer dès les prochains mois avec l’ouverture d’ambassades.

Barack Obama :
“Nous sommes tous Américains. (…) Aujourd’hui l’Amérique choisit d’alléger le fardeau du passé, car elle aspire à un meilleur futur, pour les Cubains, pour les Américains”.

C’est notamment le Vatican, confirmant un véritable poids politique international, qui a servi de médiateur à ce réchauffement diplomatique.

Aux Etats-Unis, Obama va devoir convaincre ses adversaires républicains et un certain nombre d’exilés cubains du bien-fondé de sa démarche.