EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Deux navires de guerre russes sont arrivés à Cuba pour des exercices militaires

Sur cette photo tirée d'une vidéo publiée par le service de presse du ministère russe de la Défense le mardi 11 juin 2024, le personnel de la marine participe à des exercices à bord du navire russe Kazan n...
Sur cette photo tirée d'une vidéo publiée par le service de presse du ministère russe de la Défense le mardi 11 juin 2024, le personnel de la marine participe à des exercices à bord du navire russe Kazan n... Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La démarche du Kremlin dans les Caraïbes est vue par certains comme une démonstration de force, alors que les tensions entre Moscou et les alliés de l'Ukraine augmentent.

PUBLICITÉ

Les deux premiers navires ont lentement traversé l'embouchure de la baie de La Havane sous une pluie battante. Ils étaient accompagnés de petits bateaux qui les ont guidés dans l'étroit canal d'entrée.

Les appareils, qui font partie du fleuron de la marine russe, sont le sous-marin nucléaire lanceur de missiles de croisière de classe Yasen, le Kazan, et la frégate lanceuse de missiles russe, l'Amiral Gorshkov, ainsi qu'un sous-marin à propulsion nucléaire.

Les navires militaires sont surveillés de près par la marine américaine, qui souhaite notamment se faire une idée plus précise de la capacité militaire de la flotte russe.

L'armée américaine s'attend à ce que les exercices impliquent une poignée de navires, dont certains pourraient également faire escale au Venezuela.

La Russie est un allié de longue date du Venezuela et de Cuba et ses navires de guerre et ses avions ont périodiquement fait des incursions dans les Caraïbes. Mais cette mission intervient moins de deux semaines après que le président Joe Biden a autorisé l'Ukraine à utiliser des armes fournies par les États-Unis pour frapper le territoire russe.

Démonstration de force sous le soleil des Caraïbes

Selon des sources du ministère russe de la Défense, "les navires sont passés à quelques dizaines de kilomètres des côtes de la Floride".

Le porte-parole de la Maison-Blanche, John Kirby, a déclaré plus tôt que les États-Unis surveillaient la situation autour de la visite des navires de la marine russe à Cuba, mais qu'ils "ne la considéraient pas comme une menace pour leur sécurité nationale".

Bien que la flotte comprenne un sous-marin à propulsion nucléaire, un haut fonctionnaire de l'administration américaine a déclaré à l'Associated Press que, selon les services de renseignement, aucun navire ne transportait d'armes nucléaires. Ce responsable, qui s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat, a déclaré que les manœuvres de la Russie « ne constituent pas une menace directe pour les États-Unis ».

Ce retour discret de la présence militaire russe à Cuba a été bien accueilli par le gouvernement de La Havane.

La frégate Amiral Gorshkov de la marine russe en route pour Cuba (photo du service de presse du ministère russe de la Défense via AP)
La frégate Amiral Gorshkov de la marine russe en route pour Cuba (photo du service de presse du ministère russe de la Défense via AP)AP/Russian Defense Ministry Press Service

Les navires russes accostent occasionnellement à La Havane depuis 2008. En 2015, un navire de reconnaissance et de communication est arrivé à l'improviste à La Havane un jour avant le début des discussions entre les responsables américains et cubains sur la reprise de leurs relations diplomatiques.

Ce n'est donc pas la première fois que la Russie envoie ses navires de guerre dans les Caraïbes, mais cette mission fait suite à l'avertissement de Vladimir Poutine. Il y a quelques jours il a déclaré que Moscou pourrait livrer des armes à des pays tiers pour frapper des cibles occidentales. Des propos survenus après la décision de plusieurs pays alliés de l'Ukraine d'autoriser Kyiv à utiliser leurs armes pour frapper des cibles en Russie.

Mercredi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a reçu son homologue cubain, Bruno Rodríguez, à Moscou. S'adressant aux journalistes à l'issue de ces entretiens, le chef de la diplomatie russe a remercié les autorités cubaines pour leur position sur l'Ukraine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les partenaires internationaux du sud s'opposent à la loi anti-déforestation de l'UE

Les Cubains se pressent à La Havane pour monter à bord d'un navire de guerre russe

Ukraine : arrestation à Cuba de 17 personnes suspectées de recruter pour la Russie