PUBLICITÉ

FIFA : Blazer admet avoir reçu des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010

FIFA : Blazer admet avoir reçu des pots-de-vin pour les Mondiaux 1998 et 2010
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il était l’informateur du FBI dans le scandale qui éclabousse la FIFA. Chuck Blazer, l’ancien président de la Confédération de football d’Amérique du

PUBLICITÉ

Il était l’informateur du FBI dans le scandale qui éclabousse la FIFA. Chuck Blazer, l’ancien président de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), a reconnu avoir reçu des pots-de-vin pour les mondiaux de 1998 et 2010. Il ne remet pas en cause pour autant la candidature française. Si le New Yorkais a accepté de coopérer avec la justice américaine, c’est qu’il est déjà inculpé de fraude fiscale et de détournements de fonds, entre autres délits.

En 2011, alors qu’il est en poste, il devient donc l’informateur de la police fédérale américaine. Ses informations et ses aveux ont notamment permis les arrestations à Zurich de plusieurs cadres de la FIFA, la semaine dernière, selon le procès verbal publié hier.

Le scandale qui en découle a provoqué la démission, mardi, du président de la FIFA, Sepp Blatter. Le numéro deux de la fédération internationale est également dans la ligne de mire de la justice. Le Français Jérôme Valcke se défendait hier lors d’une interview. “Je n’ai aucune raison de dire que je devrais ne pas rester secrétaire général – par rapport à ce qui s’est passé ces derniers jours – parce que je n’ai aucune responsabilité et je n’ai aucun reproche à me faire. Je ne me sens certainement pas coupable, je n’ai donc pas à justifier mon innocence.”

Hier Interpol a émis six mandats d’arrêts internationaux, dont un contre l’ancien vice-président de la FIFA Jack Warner.

Avec AFP et Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

FIFA : Interview avec Deborah Unger de Transparency International

Interpol resserre l'étau autour de la FIFA

"Aucun pot-de-vin versé pour obtenir le Mondial 2010" (ministre sud-africain)