EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Corée du Sud : les anciennes "femmes de réconfort" exigent les excuses du Japon

Corée du Sud : les anciennes "femmes de réconfort" exigent les excuses du Japon
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Près de 1000 manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade du Japon en Corée du Sud. Pendant la seconde guerre mondiale, l’armée impériale

PUBLICITÉ

Près de 1000 manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade du Japon en Corée du Sud. Pendant la seconde guerre mondiale, l’armée impériale japonaise a enrôlé de force près de 200 000 femmes, coréennes, mais aussi chinoises ou indonésiennes, pour devenir des esclaves sexuelles, dans les maisons closes de l’armée. Ces femmes étaient surnommées, les dames de réconfort.

Lee young Soo, victime, ancienne “femme de réconfort” :
“ Si le Japon, avant, était sourd, maintenant il peut entendre. Si le Japon avant était aveugle, maintenant il peut voir. Parce que ce pays a suffisamment entendu nos nombreuses demandes. Ils doivent présenter des excuses et des compensations. “

En 1965, 800 millions de dollars ont été versés à la Corée, en dédommagement.
Pourtant pour Séoul, le Japon a encore une dette historique. Très régulièrement, des manifestations ont lieu devant l’ambassade du Japon.

Park Eun-Hye, manifestante:
“Nous , la jeune génération , ne pouvons pas oublier, nous voulons que ce problème soit résolu définitivement. Je participe à des manifestations chaque semaine, pour que le Japon se réveille. J’agis de toutes mes forces, et je continuerai même après la mort de toutes les anciennes femmes de réconfort.”

Un incident a eu lieu à la fin de la manifestation. Un militant a tenté de s’immoler par le feu. Malgré de nombreuses brûlures, ses jours ne sont pas en danger, l’homme a été sauvé par plusieurs participants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous l'égide de Pékin, les factions palestiniennes signent un accord politique d'unité nationale

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine