Mer de Chine : un navire américain s'approche d'îlots revendiqués par Pékin

Mer de Chine : un navire américain s'approche d'îlots revendiqués par Pékin
Par Olivier Peguy avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cela s'est passé aux abords de l'archipel disputé des Spartleys. Les autorités chinoises ont immédiatement dénoncé une "atteinte à (leur) souveraineté".

PUBLICITÉ

Un bateau de la marine américaine est entré brièvement ce mardi dans une zone revendiquée par la Chine.
Pékin a immédiatement dénoncé une “provocation” et une “atteinte à (sa) souveraineté”.

Cela s’est passé en mer de Chine méridionale aux abords de l’archipel des Spartleys. Ces îles font l’objet de dispute entre les pays de la région : Taïwan, les Philippines, la Malaisie, Brunei, le Vietnam, et donc aussi la Chine.

Sur ces îlots qu’elles revendiquent, les autorités chinoises construisent des équipements à grands renforts de remblais. Et Pékin revendique aussi la surface maritime qui entoure ces îlots dans un rayon de 12 milles.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, s’opposent à cette revendication chinoise. Ils estiment que la Chine cherche à étendre ainsi son contrôle sur la région.

Cette zone est une des routes maritimes les plus stratégiques du globe. Un tiers du commerce mondial transite dans ces eaux qui relient l’océan Pacifique à l’océan Indien.

Certains experts soupçonnent la Chine de vouloir créer là une base militaire pour ses sous-marins.

Pour aller plus loin

> “Les îles Spartley et Paracels” – rapport établi par le Centre d‘études supérieures de la Marine, à lire ici

> “La guerre du pétrole se joue en mer” – dossier du Monde diplomatique, à lire ici

< Conflit des Spartleys, un front commun contre Pékin– article dans Courrier international, à lire ici

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La population chinoise a encore baissé en 2023

Séisme en Chine : les survivants confrontés à un froid glacial

Chine : un séisme fait au moins 118 morts