PUBLICITÉ

Scholz en visite en Chine pour favoriser la coopération économique

Scholz en visite pour favoriser la coopération économique.
Scholz en visite pour favoriser la coopération économique. Tous droits réservés Fang Zhe/Xinhua
Tous droits réservés Fang Zhe/Xinhua
Par Euronews avec AP, EBU
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Son voyage intervient quelques jours seulement après que lui et Emmanuel Macron aient appelé à un "rééquilibrage" des relations commerciales entre l'UE et la Chine.

PUBLICITÉ

Le chancelier allemand Olaf Scholz cherche à renforcer les liens économiques avec la Chine, avec son voyage de trois jours, débuté ce dimanche. Il effectue cette visite aussi afin de plaider en faveur de conditions économiques plus équitables.

Il a notamment exigé que des progrès soient réalisés pour améliorer l'accès au marché chinois des entreprises allemandes, afin qu'elles puissent être compétitives.

Son voyage intervient quelques jours seulement après que lui et Emmanuel Macron aient appelé à un "rééquilibrage" des relations commerciales entre l'UE et la Chine.

Cavalier seul ?

Le président chinois Xi Jinping a déclaré que l'Allemagne devrait développer des relations bilatérales avec la Chine, dans une perspective stratégique, à long terme.

"La Chine et l'Allemagne sont les deuxièmes et troisièmes plus grandes économies du monde. L'importance de la consolidation et du développement de leurs relations dépasse largement le cadre bilatéral et exerce une grande influence sur le continent eurasien et le reste du monde".

Cette visite intervient dans un contexte difficile. La semaine dernière, la Chine a qualifié l'UE d'"imprudente" après qu'elle ait lancé une série d'enquêtes sur les subventions publiques accordées aux entreprises chinoises.

Croissance record pour la Chine

La Chine affiche en ce moment une croissance économique record.

Sheng Laiyun, Bureau national des statistiques explique: 

"Selon les estimations préliminaires, le PIB du premier trimestre a atteint 29 600 milliards de yuans, soit une hausse de 5,3 % en glissement annuel à prix constants, ou de 1,6 % par rapport au quatrième trimestre de l'année dernière. Par industrie, la valeur ajoutée de l'industrie primaire a augmenté de 3,3 % en glissement annuel, celle de l'industrie secondaire de 6 % en glissement annuel et celle de l'industrie tertiaire de 5 % en glissement annuel."

Ce chiffre dépasse l'objectif de croissance de 5 % fixé par le premier ministre chinois Li Qiang en mars, que certains analystes avaient jugé "ambitieux".

Ces chiffres contrastent surtout fortement avec le début d'année en demi-teinte de l'Union européenne. Les prévisions intermédiaires de la Commission, publiées en février, ont révisé à la baisse la croissance économique pour 2024, la ramenant à 0,9 % dans l'UE et à 0,8 % dans la zone euro.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'UE va enquêter sur les subventions chinoises aux éoliennes

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Vladimir Poutine est arrivé en Chine