EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Réduction des émissions de CO2 : un défi économique

Réduction des émissions de CO2 : un défi économique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

“Changer le model de développement économique en vigueur depuis 150 ans”. C’est en ces termes que la responsable climat des Nations Unies a évoqué

PUBLICITÉ

“Changer le model de développement économique en vigueur depuis 150 ans”. C’est en ces termes que la responsable climat des Nations Unies a évoqué l’enjeu de la COP 21 à Paris.

“‘Nouvelle révolution’‘, “fin du capitalisme”… Chacun y va de sa phrase choc pour montrer l’ampleur du chantier. Un chantier qui s’annonce particulièrement coûteux pour les États, invités à réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre pour préserver la planète. Et les organisations de défense de l’environnement maintiennent la pression. “Nous sommes entrés dans une nouvelle ère, donc chaque pays doit faire tout son possible pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. L’objectif, c’est de passer, d’ici à 2050, d’une dépendance aux énergies fossiles – charbon, pétrole, gaz – à 100 % d‘énergies renouvelables. Je dirais qu’il y a 50 % de chances qu’on y arrive”, souligne de Martin Kaiser Greenpeace International.

Cette transition énergétique pèsera lourdement sur les PIB des États. Selon le Wall Street Journal, la réduction des émissions de gaz à effet de serre coûtera chaque année mille milliards de dollars au total. Les Etats-Unis, la Chine, l’Union européenne ou encore le Mexique payeront le prix fort. Ils représentent ensemble environ 80 % des promesses mondiales de réduction de C02.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : French Cancan devant le Moulin Rouge pour la flamme olympique

France : la canicule désormais considérée comme un motif de chômage technique

France : le puzzle des solutions possibles après l'impasse des législatives