Liban : Samir Geagea soutient Michel Aoun à la présidence, un rapprochement surprise

Liban : Samir Geagea soutient Michel Aoun à la présidence, un rapprochement surprise
Par Christelle Petrongari avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C’est une alliance politique inimaginable dans les années 80 au Liban. Samir Geagea, le leader des Forces libanaises soutient la candidature de

PUBLICITÉ

C’est une alliance politique inimaginable dans les années 80 au Liban. Samir Geagea, le leader des Forces libanaises soutient la candidature de Michel Aoun à la présidence du pays. Les deux rivaux historiques ont le même objectif : mettre fin à 20 mois de vacance du pouvoir et éviter l’effondrement du Liban. Cette décision surprise marque sans doute le début d’une réconciliation. Samir Geagea parle d’une “opération de sauvetage exceptionnelle” car dit-il “nous étions à deux doigts du gouffre”.

Le général Aoun a remercié son adversaire. “C’est une journée historique. Nous devons tourner la page du passé afin de construire le futur, sans toutefois l’oublier pour ne pas le répéter”, a-t-il dit. “J’espère que les élections vont se tenir. J’espère qu’il y aura pour une fois l’unanimité pour protéger les composantes de ce pays”, a ajouté M. Aoun, 82 ans.

A chaque matin sa #UneOLJ 19/01/2016
#Geagea#Aoun#Liban
https://t.co/muepe2Fn9lpic.twitter.com/Z6HY4fvoNS

— L'Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) January 19, 2016

En soutenant la candidature de Michel Aoun, chef du Courant patriotique libre et allié politique du Hezbollah, Samir Geagea rompt avec les positions de ses alliés, les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite.

Ce rapprochement ne garantit pourtant pas encore la victoire du général Aoun. Il faut que d’autres formations politiques se rallient à sa candidature. Les futures tractations pourraient décider du sort de la présidence libanaise, qui se jouera le 8 février prochain au Parlement.

L’alliance #Aoun#Geagea suscite à la fois exaltation et craintes SandraNoujeim</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Liban?src=hash">#Liban</a> <a href="https://t.co/rDiZHxRyml">https://t.co/rDiZHxRyml</a> <a href="https://t.co/oF2gjSYvjL">pic.twitter.com/oF2gjSYvjL</a></p>&mdash; L&#39;Orient-Le Jour (LOrientLeJour) January 19, 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Saleh al-Arouri, numéro 2 du Hamas, tué dans une frappe israélienne près de Beyrouth

Liban: "toutes les options sont ouvertes" face à Israël, dit le chef du Hezbollah

Qu'est-ce que le Hezbollah et peut-il rivaliser avec l'armée israélienne ?