EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Berlin durcit encore les conditions d'accueil des réfugiés

Berlin durcit encore les conditions d'accueil des réfugiés
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, AP & Reuters
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La coalition au pouvoir en Allemagne a décidé de durcir encore un peu plus les conditions d’accueil des réfugiés, pour tenter d’en juguler l’afflux

PUBLICITÉ

La coalition au pouvoir en Allemagne a décidé de durcir encore un peu plus les conditions d’accueil des réfugiés, pour tenter d’en juguler l’afflux. Pour commencer, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie vont bientôt rejoindre les pays des Balkans dans la liste des états considérés sûrs. Les milliers de ressortissants du Maghreb arrivés ces derniers ont donc très peu de chances d’obtenir l’asile. Le regroupement familial va être suspendu pendant deux ans pour certains réfugiés.

“Nous allons travailler au cas par cas avec les pays d’origine des migrants pour aller de l’avant. Nous voulons que ceux qui sont amenés à rester soient intégrés, mais nous voulons aussi dire que ceux qui n’ont pas vocation à rester doivent repartir”, a déclaré la chancelière allemande.

Les premières cartes d’identité pour les migrants ont aussi été émises. Celles-ci comportent leurs empreintes digitales. Les autorités affirment que la sécurité s’en trouvera ainsi renforcée, et que cela facilitera l’enregistrement des demandes d’asile.

Près de 30 000 Irakiens ont déposé une demande d’asile en Allemagne l’an dernier. Ils sont de plus en plus nombreux à choisir de rentrer chez eux, face aux difficultés rencontrées sur place. En cause : la lenteur de la procédure d’asile et les conditions de vie dans les centres d’accueil.

L’ambassade d’Irak à Berlin a récemment émis 1 400 passeports à ses ressortissants souhaitant rentrer au pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où en sont les réfugiés dans cette Europe Forteresse ?

La Suède prévoit d'expulser entre 60 000 et 80 000 demandeurs d'asile

Des milliers de demandeurs d'asile continuent à braver le froid pour rejoindre l'Europe