PUBLICITÉ

Condamnation d'Otto Warmbier : Washington décrète de nouvelles sanctions contre Pyongyang

Condamnation d'Otto Warmbier : Washington décrète de nouvelles sanctions contre Pyongyang
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats-Unis demandent la libération immédiate d'Otto Warmbier, cet étudiant américain de 21 ans qui vient d'être condamné à quinze ans de travaux forcés par la Corée du Nord.

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis demandent la libération immédiate d’Otto Warmbier, cet étudiant américain de 21 ans qui vient d‘être condamné à quinze ans de travaux forcés par la Corée du Nord. Il est accusé d’“activités subversives” pour avoir volé une bannière de propagande dans un hôtel à Pyongyang, où il se trouvait dans le cadre d’un voyage organisé.

Absurde pour le gouvernement américain qui accuse le régime nord-coréen d’utiliser ses ressortissants comme moyen de pression. “Les allégations qui pèsent sur cet individu n’auraient entraîné aucune arrestation ou peine de prison aux Etats-Unis ou dans n’importe quel autre pays du monde, souligne Josh Earnest, le porte-parole de la Maison-Blanche. Il est de plus en plus clair que le gouvernement nord-coréen utilise les citoyens américains comme des pions avec des motivations politiques.’‘

En réaction, les Etats-Unis ont décrété de nouvelles sanctions visant directement le régime de Kim Jong-un. Au début du mois, le Conseil de sécurité de l’ONU avait déjà voté un renforcement des sanctions pour condamner un nouvel essai nucléaire et un tir de missile balistique par la Corée du Nord.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Corée du Nord condamne un étudiant américain à 15 ans de travaux forcés

La Corée du Nord affirme avoir testé un drone sous-marin à capacité nucléaire

Moscou s'oppose à toute escalade dans la péninsule coréenne