Le double jeu de l'OTAN avec la Russie : Dissuasion mais coopération

Le double jeu de l'OTAN avec la Russie : Dissuasion mais coopération
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une réunion de deux jours était organisée à Bruxelles. Au sommaire, les épineuses relations avec la Russie.

PUBLICITÉ

Réunis deux jours à Bruxelles pour une réunion consacrée à la Russie, les ministres des pays membres de l’alliance atlantique ont réaffirmé leur volonté de défense et de dissuasion forte, mais en même temps leur souhait de plus de dialogue politique.

Une nouvelle réunion de dialogue doit avoir lieu avec la Russie avant le sommet de l’OTAN prévu en juillet.

Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l’OTAN :
“Le signal d’avoir une présence multinationale envoie un message très clair, selon lequel une attaque contre l’un de nos membres signifierait une attaque contre toute l’alliance. Mais en même temps nous envoyons le message que l’OTAN ne cherche pas la confrontation. Nous ne voulons pas de nouvelle Guerre froide, et nous cherchons toujours une coopération plus constructive avec la Russie”.

Il est prévu que de nouveaux effectifs et matériels militaires soient déployés dans les Etats Baltes dès les prochaines semaines. Un dossier comme celui du conflit ukrainien a creusé entre l’Otan et la Russie un fossé qu’il paraît bien difficile de combler aujourd’hui.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Otan se renforce dans l'Est

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens