EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

En Roumanie, la moitié des décès des personnes de moins de 75 ans pourraient être évités

En Roumanie, la moitié des décès des personnes de moins de 75 ans pourraient être évités
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Un rapport de la Commission européenne met au jour, par Etat membre de l'UE, le nombre de morts qui pourraient être évitées, population âgée mise à part.

PUBLICITÉ

Les décès potentiellement évitables, ce sont des morts qui, compte tenu des connaissances et des technologies médicales, pourraient être évitées. Un rapport Eurostat nous apprend qu’un décès sur trois aurait pu être évité dans l’Union Européenne en 2013. Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux représentent à eux deux près de la moitié du total de ces causes de décès évitables pour les personnes de moins de 75 ans.

Il s’agit là d’une statistique qui est un bon indicateur de l’efficacité des systèmes de santé en Europe.

La proportion de décès potentiellement évitables, grâce à des soins de santé optimaux, varie considérablement d’un État membre de l’UE à l’autre. Et c’est en Roumanie que le nombre de ces “décès évitables” est le plus élevé : près de la moitié des morts de personnes de moins de 75 ans.

A l’opposé, la France tient la meilleure performance, avec moins de 24% de décès évitables, devant le Danemark (27,1%), la Belgique (27,5%) et les Pays-Bas (29.1%).

Ces sont les accidents cardiaques (32% du total des décès évitables chez les moins de 75 ans) qui sont la principale cause de ces morts, suivis
par les AVC, les cancers colorectaux, les cancers du sein, les maladies liées à l’hypertension, et la pneumonie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aux Pays-Bas, plongée au cœur d'un système de soins innovant

Inde : au moins 116 morts dans une bousculade lors d'un rassemblement religieux

Le vice-président du Malawi inhumé dans son village natal