EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Sprint final dans la campagne sur le Brexit au Royaume-Uni

Sprint final dans la campagne sur le Brexit au Royaume-Uni
Tous droits réservés 
Par Pierre Le Duff avec Reuters, APTN
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

David Cameron et Nigel Farage vont plaider ce soir leur cause à la télévision britannique, en ce dernier jour d’inscription au référendum pour les…

PUBLICITÉ

David Cameron et Nigel Farage vont plaider ce soir leur cause à la télévision britannique, en ce dernier jour d’inscription au référendum pour les électeurs.

The #EUref is about your future – but if you don't register, you can't vote. Don't miss out: https://t.co/vdRSW8NN4mpic.twitter.com/UvfAHHqxvD

— David Cameron (@David_Cameron) 7 juin 2016

Tonight I'm going to tell the truth about what the EU has done to the UK. I invite Mr. Cameron to do the same. #ITVEURef

— Nigel Farage (@Nigel_Farage) 7 juin 2016

Ce soir, je vais dire la vérité sur ce que l’UE a fait au Royaume-Uni. J’invite M. Cameron à faire la même chose

A la télévision, le Premier ministre a mis en garde les électeurs, au sujet de contre-vérités, par exemple le fait que le Royaume-Uni devrait prendre part aux plans de sauvetages de pays membres de la zone euro.

“Cela ne devrait pas nous rendre aussi fous pour que nous commencions à faire des erreurs sur les faits. Donc ce n’est pas à moi de dire pourquoi ils ont fait ces erreurs factuelles. Mais je pense que je dois le mentionner et dire que c’est un moment important dans la campagne. Ne faites pas ce choix en fonction d’informations erronées”, a averti David Cameron.

Chaque camp accuse l’autre de jouer avec les faits. L’opinion reste très divisée, même si le camp du Brexit a le vent en poupe dans les sondages : à 51 % selon la moyenne des six dernières enquêtes.

Opportunément pour les pro-européens, le gouverneur de la Banque d’Angleterre a averti le mois dernier d’un risque de récession et de recul de la livre sterling en cas de sortie de l’Union.

Une chose est sûre pour le secteur financier, l’incertitude n’est pas souhaitable.

Positif ou négatif ? Le flou de l’impact économique d’un « Brexit » https://t.co/fWM7nDeksMpic.twitter.com/Q3ZNDKtVM7

— Les Décodeurs (@decodeurs) 7 juin 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : ce qu'il faut savoir sur le referendum

Brexit : la guerre des nerfs en bref

Le Brexit, et après ?