Manuel Valls : le burkini "pas compatible avec les valeurs de la France"

Manuel Valls : le burkini "pas compatible avec les valeurs de la France"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le port du burkini représente “une vision archaïque de la femme dans l’espace public”.

PUBLICITÉ

Le port du burkini représente “une vision archaïque de la femme dans l’espace public”. La phrase sans ambiguïté est signée du Premier ministre français Manuel Valls dans les colonnes du quotidien régional ““La Provence”“:http://www.laprovence.com/article/politique/4078377/valls-sur-le-terrorisme-casser-le-triptyque-infernal.html.

En pleine polémique sur ce type de tenue de plage couvrant le corps et une partie de la tête des femmes, le chef du gouvernement soutient les maires qui ont pris des arrêtés d’interdiction. Pas nécessaire pour autant de légiférer, selon lui.

A la une de La Provence, l'interview exclusive de Manuel Valls pic.twitter.com/veFAJ8u51I

— La Provence (@laprovence) 16 août 2016

Burkini interdit : "Pas une question religieuse" pour Guaino (VIDÉO) https://t.co/w9jIGXOE4G

— Le HuffPost (@LeHuffPost) 17 août 2016

Quand Valls salue l'interdiction du burkini sur les plages, une partie de la gauche s'étouffe https://t.co/Rl21A8LmEv

— Marianne (@MarianneleMag) 17 août 2016

Les municipalités de Cannes et de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes maritimes, ainsi que de Sisco en Corse ont pris cet été des arrêtés d’interdiction du burkini. Leucate et Le Touquet s’apprêtent à suivre la même voie.

#Burkini : la carte de France des plages où il est interdit. pic.twitter.com/8LjcidSBQU

— Visactu (@visactu) 17 août 2016

Trois femmes ont d’ores et déjà été verbalisées le week-end dernier sur les plages de Cannes. Agées de 29, 32 et 57 ans, elles ont dû s’acquitter d’une amende de 38 euros. Six autres femmes qui se baignaient couvertes ont été rappelées à l’ordre par la police et ont accepté de quitter la plage.

Le collectif contre l’islamophobie a déposé mardi un recours devant le Conseil d’Etat pour contester ces interdictions.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Allemagne peut-elle être neutre au sujet de la guerre à Gaza ?

L'Arabie saoudite ouvre son premier magasin d'alcool depuis plus de 70 ans

"Plus jamais ça" : une conférence sur l'antisémitisme organisée en Pologne