Fausse agression à Rio : Jimmi Feigen paye pour quitter le Brésil

Fausse agression à Rio : Jimmi Feigen paye pour quitter le Brésil
Par Claire Sergent
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Jimmy Feigen s’est engagé à donner 10 800 $ à une oeuvre de charité , pour quitter le Brésil.

PUBLICITÉ

Jimmy Feigen s’est engagé à donner 10 800 $ à une oeuvre de charité , pour quitter le Brésil. En échange de cet accord son passeport lui sera rendu.

Le médaillé olympique est le dernier des quatre nageurs américains, encore retenu à Rio, dans l’affaire de faux témoignage après une prétendue agression en marge des JO.

Le nageur américain James Feigen s'en sort grâce à ce don : https://t.co/LDJhQW4bzF#Rio2016pic.twitter.com/UUk7wVgorm

— TVA Sports (@TVASports) 19 août 2016

Breno Melaragno, l’avocat de James Feigen explique :
“la loi Brésilienne concède, au regard du délis commis, la possibilité de passer un accord avant que l’affaire ne passe en jugement. Après une longue délibération, un accord a été passé, il devra faire don de 35 000 reals à une oeuvre de charité et son affaire sera classée.”

#BREAKING: Official statement from the Rio court re: order Lochte/Feigen passports be seized. pic.twitter.com/PY7wZ1gTgl

— Peter Alexander (@PeterAlexander) 17 août 2016

Ryan Lochte avait été le premier à quitter le Brésil. Les deux autres nageurs impliqués dans l’affaire, Gunnar Bentz et Jack Conger, ont été autorisés à rentrer dans leur pays jeudi soir. La vidéo de surveillance montre, qu’après une soirée bien arrosée, les quatre hommes s‘étaient rendus dans une station-service, où l’un d’eux avait vandalisé les toilettes. Ils avaient ensuite inventé une agression.

Un mensonge qui a fait scandale, forçant les dirigeants olympiques américains à présenter leurs excuses.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fausse agression à Rio : deux nageurs Américains hués à l'aéroport

Macron au Brésil : un renouveau dans les relations entre les deux pays

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid