EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Les jeunes Européens veulent moins de liberté religieuse que leurs voisins

Les jeunes Européens veulent moins de liberté religieuse que leurs voisins
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les jeunes gens en Europe (moins de 35 ans) sont plus enclins à soutenir des restrictions sur l'expression des croyances religieuses que ne le sont leurs voisins dans le monde. C'est ce que révèle

PUBLICITÉ

La Global Shapers Annual Survey 2016 est réalisée par le Forum Economique Mondial et est censée apporter des réponses à ces deux questions : – Comment les jeunes voient-ils le monde ? – Que veulent-ils en faire ?

Voici deux domaines, fortement ancrés dans l’actualité, sur lesquels notre attention s’est penchée en particulier :

L’expression religieuse

La liberté d’expression religieuse et ses signes extérieurs a fait l’actualité tout l‘été avec le débat en France sur le burkini. Le Conseil d’Etat français a fini par rendre illégal tout arrêté visant à interdire le port de ce maillot de bain intégral.

Ce graphique montre comment la liberté religieuse est appréhendée dans différentes régions du monde :

Les Amériques et l’Afrique sub-saharienne semblent donc les parties du monde les plus attachées à une libre expression religieuse. Au contraire, les jeunes d’Europe, d’Asie centrale et d’Asie du Sud semblent les plus enclins à accepter des restrictions concernant l’expression de leurs croyances.

En Europe (qui pour cette étude signifiait les pays du Conseil de l’Europe – donc la Russie et la Turquie), près de 40% des jeunes sont d’accord ou complètement d’accord avec ces restrictions. Mais les résultats diffèrent beaucoup selon les pays : En Grande Bretagne, seuls 21% des personnes interrogées se disent en faveur de restrictions, alors que la proportion monte à 40% en France…

Les réfugiés

En pleine crise migratoire, quelle est la réaction des jeunes ? Sont-ils prêts à accueillir des migrants ?

De manière générale il n’y a qu’un faible pourcentage de gens, tous pays confondus, qui déclarent ne vouloir aucun réfugié chez eux (16,3%).
L’Europe est en tête du classement concernant l”‘ouverture” des jeunes, plus susceptibles qu’ailleurs d’accueillir des migrants.

Un lien vers le communiqué de presse de cette enquête.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : des jeunes Palestiniens pratiquent le "parkour" sur les ruines de Gaza

La loi d'amnistie en Espagne : "cela signifie un pardon total pour les crimes"

Des élections législatives à haut risque pour l'ANC en Afrique du Sud