EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Bataille de Mossoul : les forces irakiennes progressent, inquiétude pour les civils

Bataille de Mossoul : les forces irakiennes progressent, inquiétude pour les civils
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les forces irakiennes consolidaient leurs positions ce mercredi à l'est de Mossoul, où elles étaient entrées pour la première fois, la veille, depuis la prise de la ville par le groupe État isla

PUBLICITÉ

Les forces irakiennes consolidaient leurs positions ce mercredi à l’est de Mossoul, où elles étaient entrées pour la première fois, la veille, depuis la prise de la ville par le groupe État islamique, il y a deux ans. Les soldats irakiens ont réussi une percée dans un quartier périphérique et tentent désormais d’avancer maison par maison.

Face à eux, les combattants djihadistes qui seraient entre 3.000 et 7.000, selon des estimations militaires, à défendre la deuxième ville d’Irak, notamment par des attaques suicides. Ils auraient par ailleurs déplacé des milliers de civils, qu’ils pourraient utiliser comme boucliers humains, et procédé à des exécutions de masse, selon des informations des Nations Unies.

#IraqUNHumanRights</a>+<a href="https://twitter.com/UN_GP_RtoP">UN_GP_RtoP préoccupés par les déplacements forcés de civils par Daech ds la région de #Mossoulhttps://t.co/upIJPItlbZ

— Nations Unies (ONU) (@ONU_fr) 2 novembre 2016

L’ONU s’inquiète du sort des milliers d’habitants pris au piège à Mossoul. En deux semaines, plus de 20.000 d’entre eux ont fui la ville selon l’OIM. Certains ont trouvé refuge dans un camp, à l’est de la ville, où ils reçoivent de l’eau et un peu de nourriture. Ici, les conditions de vie sont rudes, et il fait froid. “On a besoin de couvertures et de vêtements, on a des enfants. On a quitté nos maisons sans rien. Ce matin, on grelottait. On a rien avec nous”, explique cet habitant de Mossoul.

Parmi les déplacés, figurent de nombreux enfants, des familles… Beaucoup sont terrorisés et à bout de forces. Ces Irakiens vont devoir faire preuve de patience. La bataille de Mossoul s’annonce longue.

[De notre envoyé spécial] Mossoul : «Ils ne combattent pas, ils se suicident» https://t.co/v5GDDgy9Sepic.twitter.com/HNw2lV3tFu

— Libération (@libe) 28 octobre 2016

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués

Irak : Frappes contre une base militaire abritant des troupes américaines

Des inondations à Erbil, dans le Nord de l'Irak