EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

USA-Chine : Trump attaque Pékin là où ça fait mal

USA-Chine : Trump attaque Pékin là où ça fait mal
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Taïwan, mer de Chine et taux de change : le président élu s'en est pris à trois dossiers les plus sensibles des relations sino-américaines

PUBLICITÉ

Donald Trump vise de nouveau Pékin, via des tweets au ton bien peu diplomatique. En substance, le président élu des Etats-Unis accuse la Chine de dévaluer sa monnaie pour soutenir ses exportations ou encore de construire “un vaste complexe militaire en mer de Chine méridionale”.

“Est-ce que la chine nous a demandé si c’était bien de dévaluer leur monnaie (ce qui complique la tâche de nos entreprises pour être compétitives), de lourdement taxer nos produits importés dans leur pays (les Etats-Unis ne les taxent pas) ou de bâtir un vaste complexe militaire en mer de Chine méridionale ? Je ne crois pas !” écrit-il.

Des propos qui interviennent deux jours après un coup de fil polémique entre le magnat de l’immobilier et la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen. Un appel qui a rompu avec 40 ans de diplomatie américaine ménageant le régime chinois qui considère l‘île comme une de ses provinces et s’oppose à toute relation entre Taïpei et des dirigeants étrangers.

Pékin a officiellement protesté après cet appel. Mais n’a pas commenté en revanche les nouveaux tweets. Ce lundi, les médias chinois s’en prenaient davantage aux dirigeants taïwanais qu‘à Donald Trump, mettant ces déclarations sur le compte de son inexpérience diplomatique.

China newspapers say call with Taiwan's Tsai shows Trump's inexperience https://t.co/zIpU283Aatpic.twitter.com/4RlyPT7ztO

— The News (@thenews_intl) December 5, 2016

Entre Washington et Pékin, la guerre n’est donc pas encore ouverte. Reste à savoir comment les autorités chinoises réagiront si la nouvelle administration Trump poursuit sur ce ton agressif.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment. Le premier ministre chinois chez les pandas géants prêtés par la Chine à l'Australie

Trump confond le nom de son médecin tout en accusant Biden de déclin cognitif

Débarquement : en Normandie, des tombes illuminées en l'honneur des soldats