Guerre Russie-Ukraine : une conférence aux Pays-Bas pour "rétablir" la Justice en Ukraine

Le procureur général ukrainien, Andriy Kostin, a déclaré lors de la réunion que son pays avait identifié 551 suspects de crimes de guerre.
Le procureur général ukrainien, Andriy Kostin, a déclaré lors de la réunion que son pays avait identifié 551 suspects de crimes de guerre. Tous droits réservés Enric Marti/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les ministres des Affaires étrangères de dizaine de pays se sont réunis aux Pays-Bas pour discuter du rétablissement de la justice en Ukraine, et notamment créer un registre des dommages causés par l'invasion.

PUBLICITÉ

Des ministres et des responsables de dizaines de pays se sont réunis aux Pays-Bas pour une conférence sur le rétablissement de la justice en Ukraine, alors que la guerre qui l'oppose à la Russie est entrée dans sa troisième année. Son but principal : l'entrée en vigueur d'un registre des dommages causés par l'invasion.

"Nous créons des outils systématiques très concrets pour compenser les dommages causés par cette guerre. Avec de nombreux pays et dirigeants, nous coopérons pour confisquer les avoirs russes et les bénéfices qui en découlent. Tout cela devrait fonctionner pour les gens que Poutine a tenté de détruire avec cette guerre" a déclaré le Président ukrainien Volodymyr Zelensky.

"La guerre a fait des dizaines de milliers de morts et de blessés. Cela a entraîné le déplacement de millions de personnes et a donné lieu à une liste longue et bien documentée de crimes internationaux. Plus de 100 000 personnes et plus, ce nombre souligne non seulement la gravité de cette agression, mais également la nécessité de soutenir l’Ukraine. Parce que si nous ne le faisons pas, le système judiciaire du pays finira par s’effondrer sous le poids de ces atrocités" a ajouté Hanke Bruins Slot, Ministre néerlandaise des Affaires étrangères.

Son homologue, Dmytro Kuleba, Ministre ukrainien des Affaires étrangères a déclaré ensuite : "en tant que ministre des Affaires étrangères, je suis parfaitement conscient que la justice internationale prend toujours du temps, mais en tant qu'Ukrainien, je ne peux m'empêcher de vous exhorter à faire tous les efforts possibles pour servir cette justice à petits ou grands pas, mais pour obtenir des résultats tangibles chaque semaine, chaque mois."

Le Registre des dommages causés par l’agression de la Fédération de Russie contre l’Ukraine, ou RD4U, basé à La Haye, vise à autoriser prochainement davantage de réclamations, notamment liées aux dommages ou à la destruction des infrastructures critiques ukrainiennes. Le registre ne paiera aucune réclamation, mais constitue un tremplin vers un mécanisme international d’indemnisation qui n’a pas encore été établi. Selon le Conseil de l'Europe, entre 300 000 et 600 000 réclamations sont attendues.

Le procureur général ukrainien, Andriy Kostin, a déclaré lors de la réunion que son pays avait identifié 551 suspects de crimes de guerre, en avait inculpé 374 et avait déjà poursuivi 104 personnes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où la Russie pourrait-elle lancer une offensive ?

Ukraine : la France attend de la Chine "qu'elle passe des messages très clairs à la Russie"

Des villes ukrainiennes ont été ciblées le jour anniversaire de la libération de Boutcha