DERNIERE MINUTE

Proche-Orient : appel à la reprise des négociations israélo-palestiennes

Proche-Orient : appel à la reprise des négociations israélo-palestiennes
Taille du texte Aa Aa

A l’invitation de la France, les représentants de 70 nations et organisations internationales ont assisté dimanche à la conférence pour la paix au Proche-Orient.

Une réunion symbolique pour tenter de relancer les négociations israélo-palestiennes. Des négociations au point mort… depuis plusieurs années.

Comme l’avait fait il y a quinze jours John Kerry le chef de la diplomatie américaine, François Hollande a de nouveau plaidé pour une solution de paix avec deux Etats séparés.

_“Seules des négociations directes entre les Israéliens et les Palestiniens peuvent conduire à la paix.
Il est légitime, il est nécéssaire que la communauté internationale réfléchisse sérieusement à la meilleure manière d’accompagner la solution des deux Etats. Et j’affirme ici que cette solution est la seule possible pour la paix et pour la sécurité”, a déclaré le président français._

Mais un long chemin reste à parcourir avant d’arriver à cette solution. Un chemin pavé d’incertitudes avant et après l’investiture du nouveau président américain. Donald Trump s’est distingué durant sa campagne avec des propositions très pro-israéliennes.

Il a notamment indiqué vouloir transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Un casus belli pour les Palestiniens. La France a mis garde Donald Trump contre ce “projet lourd de conséquences”.

Dimanche à Paris, des activistes ont aussi relayé le mécontentement du Premier ministre israélien. Comme les représentants Palestiniens, Benjamin Netanyahu n’avait pas été convié à la conférence de Paris.

Avec Agences

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.