Un 1er mai tendu avant le second tour de la présidentielle

Un 1er mai tendu avant le second tour de la présidentielle
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La traditionnelle journée des défilés syndicaux à Paris s’est déroulé de manière tendue sur fond de second tour de l‘élection présidentielle et de vote anti-Le…

PUBLICITÉ

La traditionnelle journée des défilés syndicaux à Paris s’est déroulé de manière tendue sur fond de second tour de l‘élection présidentielle et de vote anti-Le Pen.

#1ermai#Républiquepic.twitter.com/IUPJIHy9eb

— Hugo Clément (@hugoclement) 1 mai 2017

Mais loin de faire bloc comme en 2002 contre le Front national, les syndicats ont célébré le lundi 1er mai en ordre dispersé.

J-6 : en ce #1ermai la France coupée en deux, entre fachos et libéraux… aurel</a> pour <a href="https://t.co/Op5BD5Q1Gb">https://t.co/Op5BD5Q1Gb</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/choisistond%C3%A9fil%C3%A9?src=hash">#choisistondéfilé</a> <a href="https://t.co/Eeklt0ZsEO">pic.twitter.com/Eeklt0ZsEO</a></p>&mdash; Battre la campagne (2017endessins) 1 mai 2017

Un premier défilé était organisé par la CFDT qui appelle à votre Macron pour faire barrage à Marine Le Pen et le second, mené entre autres par la CGT et FO, à la FSU et Solidaires, anti-capitaliste et anti-Le Pen :

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général Force Ouvrière:
“Je pense qu’une consigne claire est nécessaire parce que je crois qu’il faut que l’on fasse barrage à Marine Le Pen, on est tous d’accord là-dessus, mais je crois qu’il faut qu’on le fasse en empêchant une nouvelle progression en voix et en pourcentage de Marine Le Pen qui nous coûtera cher pour la suite”

L’ambiance s’est rapidement tendue sur ce second défilé entre la Place de la République et Place de la Nation et des heurts ont éclaté peu avant 15H00.

EN DIRECT. Des manifestations ponctuées de heurts #1erMai#LePenNonhttps://t.co/NlW3FZktTEpic.twitter.com/emV4VSs6F5

— Le Point (@LePoint) 1 mai 2017

Des individus masqués et cagoulés ont jeté des projectiles et des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre, qui ont répondu en faisant “usage de grenades lacrymogènes”, a indiqué la police, qui a fait état de trois blessés parmi les CRS, dont deux légèrement et un brûlé sérieux au niveau du visage et de la main.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les accidents du travail, une hécatombe invisible en France

France : les agriculteurs en colère bloquent les axes routiers autour de la capitale française

Loi immigration : les opposants demandent à Emmanuel Macron de ne pas promulguer la loi