PUBLICITÉ

La bataille judiciaire continue pour Charlie Gard

La bataille judiciaire continue pour Charlie Gard
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

La “bataille judiciaire”:

http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/gb-petition-de-350-000-signatures-pour-maintenir-en-vie-un-bebe-malade_1925922.html continue pour le petit Charlie Gard, un bébé britannique âgé de onze mois, qui souffre d’une maladie génétique neurodégénérative. La Haute cour de justice, à Londres, a donné 48 heures à ses parents pour qu’ils apportent des preuves “significatives” de l’utilité du traitement expérimental qu’ils veulent faire suivre à leur fils à l‘étranger. Auparavant, la justice britannique avait validé l’arrêt des soins à la demande des médecins. La décision avait été entérinée par la Cour européenne des Droits de l’Homme au mois de juin.

Charlie Gard’s parents ‘thankful’ for chance to present new evidence – video https://t.co/baumrczJSh

— The Guardian (@guardian) 10 juillet 2017

“Les parents de Charlie ont hâte de faire entendre de nouveaux éléments devant la cour ce jeudi”, a déclaré à la presse Alasdair Seton-Marsden, porte-parole et ami de la famille, “pour qu‘à l’issue de l’audience du 13 juillet, ils puissent emmener leur fils aux Etats-Unis ou en Italie, pour qu’il bénéficie de ce traitement innovant”.

La famille place ses espoirs dans un traitement de pointe, en cours d’expérimentation aux Etats-Unis, et dans un hôpital de Rome, en Italie.

Charlie Gard: un traitement expérimental testé pour sauver ce bébé atteint d’une maladie rare https://t.co/XaynSeMjtn

— RTBF info (@RTBFinfo) 7 juillet 2017

“Nous avons davantage d’espoir aujourd’hui”, a indiqué Connie Yates, la mère de Charlie Gard, “mais nous avons vécu un véritable enfer, avec toutes ces audiences. Nous voulons juste ce qu’il y a de mieux pour notre fils. Nous sommes avec lui 24 heures sur 24, et nous ne ferions pas cela s’il souffrait ou s’il éprouvait de la douleur. Donc il continue à se battre et nous aussi. On s’y est toujours tenu. Nous voulons simplement être capables de lui donner une chance, et tout tenter pour le sauver”.

Cette affaire, qui émeut le Royaume-Uni, soulève à nouveau la question de la fin de vie dans le pays. La famille a reçu le soutien du Président américain Donald Trump et du Pape François. Une pétition en faveur du maintien en vie de l’enfant a recueilli plus de 400 000 signatures.

The US pastor with a criminal record at the bedside of Charlie Gard https://t.co/btNW1WcD4W

— The Telegraph (@Telegraph) 10 juillet 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Danemark : l'incendie dans les bureaux du géant pharmaceutique Novo Nordisk est maîtrisé

Le gouvernement sud-coréen durcit le ton face à la démission massive des jeunes médecins

Slovaquie : le gouvernement face à la grogne