Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le petit Charlie pourra-t-il rentrer chez lui ?

Le petit Charlie pourra-t-il rentrer chez lui ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle bataille commence pour les parents du petit Charlie Gard. Ils ont renoncé à leur appel devant la Haute Cour de Londres pour le maintien en vie de leur bébé. Mais ils veulent qu’il puisse finir ses jours à domicile, et non pas dans l’hôpital où il est soigné depuis sa naissance.

Leur enfant, âgé de onze mois, est atteint d’une maladie neurodégénérative rare – le syndrome de déplétion de l’ADN mitochondrial – qui l’empêche de respirer par lui-même. Ses parents se sont battus, en vain, pour qu’il suive un traitement expérimental aux Etats-Unis ou en Italie, dans le service dirigé par le professeur Luigi Bertini.

Luigi Bertini, neurochirurgien : “Je ne parlerai pas de responsabilité dans ce cas. Nous avons affaire à un syndrome rare qui n’a jamais été traité jusqu’ici. C‘était la première fois que nous nous penchions sur ce cas, donc nous sommes à la frontière avec des solutions expérimentales. Pour les médecins, c‘était une occasion à saisir pour faire un pas en avant dans la connaissance de cette maladie.”

Le Vatican a fait savoir que le pape François, qui avait apporté son soutien aux parents de Charlie, priait pour eux et se sentait proche d’eux “en ce moment d’immense souffrance”.