Europe : des oeufs contaminés depuis des mois

Europe : des oeufs contaminés depuis des mois
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

L’affaire des millions d’oeufs contaminés au fipronil (un insecticide) vire au scandale sanitaire en Europe. Selon le ministre belge de l’agriculture, la contamination avait été identifiée aux Pays-Bas en novembre dernier mais aucune alerte n’aurait été lancée.
Denis Ducarme : “Quand un pays comme les Pays-Bas, un des plus gros exportateurs d’oeufs au monde, ne transmet pas ce genre d’information, ça pose vraiment problème”, a déclaré le ministre.

“Les Pays-Bas avaient constaté du fipronil dans les œufs dès novembre 2016” (direct) https://t.co/QYwQklYfKP

— RTBF info (@RTBFinfo) 9 août 2017

Outre les Pays-Bas et la Belgique, cinq autres pays sont désormais concernés par cette crise sanitaire (Suisse, Allemagne, Suède, Royaume-Uni, France) mais d’autres Etats pourraient avoir été impactés.
A Bruxelles, la Commission européenne reste en alerte mais a rappelé mercredi que la sécurité alimentaire relevait en priorité de la souveraineté de chaque Etat membre.
En France, au moins cinq entreprises agroalimentaires auraient utilisé des oeufs contaminés au fipronil (dans la Vienne, le Maine-et-Loire, le Pas-de-Calais, le Nord et le Morbihan). Une partie de la production pourrait déjà avoir été écoulée auprès des consommateurs.

Des lots d’œufs contaminés livrés en France. Le gouvernement ne sait pas s’ils ont été vendus dans le commerce https://t.co/w6GI2DKBJ8

— Le Monde (@lemondefr) 8 août 2017

Selon le ministère français, le fipronil est un produit antiparasitaire qui n’est pas autorisé dans le traitement des animaux destinés à la consommation. Il est couramment utilisé dans les produits vétérinaires contre les poux des animaux de compagnie. Non seulement le fipronil n’aurait pas dû se retrouver dans les oeufs, mais les enquêtes menées en Belgique ont démontré que la substance qui a été détectée avait été falsifiée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé l’insecticide est considéré comme “modérément toxique pour l’homme”. Par précaution plusieurs millions de poules vont sans doute devoir être abattues et leurs oeufs seront détruits.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le réseau social Tik Tok visé par une enquête de la commission européenne

Pour Nicolas Schmit, les politiques sociales sont indispensables dans le contexte actuel

Nouveau gouvernement aux Pays-Bas : partis prenants connus, PM annoncé bientôt