PUBLICITÉ

Dieselgate : c'est au tour de PSA

Dieselgate : c'est au tour de PSA
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Peugeot Citroën à son tour dans le tourbillon du dieselgate. Après Volkswagen, Renault et Fiat Chrysler, le constructeur français est soupçonné d’avoir trafiqué ses moteurs diesel pour qu’ils émettent moins d’oxyde d’azote. Le journal Le Monde révèle le résultat de l’enquête judiciaire. Le groupe automobile est dans la ligne de mire de la justice depuis avril, pour “tromperie aggravée”.
Une tromperie qui pourrait lui coûter 5 milliards de dollars, amende qui correspond à 10 % de la moyenne du chiffre d’affaires des exercices 2013, 2014 et 2015.

Dieselgate : PSA accusé d’avoir truqué deux millions de moteurs >> https://t.co/90vgByPL1Epic.twitter.com/VGi9JJ7RGa

— Valeurs actuelles ن (@Valeurs) 8 septembre 2017

Ces révélations contre lesquelles PSA s’est insurgé interviennent à quatre jours de l’ouverture aux médias du salon automobile de Francfort, elles risquent d’assombrir à nouveau ce grand rendez-vous du secteur automobile mondial.

Communiqué de la CGT PSA suite aux accusations de fraude de PSA parues dans le Monde. https://t.co/hVELKMxlOm

— Jean-Pierre Mercier (@JPierre_Mercier) 8 septembre 2017

Il n’y a pas de diesel propre. C’est une technologie mortifère. Il faut sortir du diesel et sanctionner les fraudes.https://t.co/yhTTA5vpn2

— EÉLV (@EELV) 8 septembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'ex-dirigeant de FTX Sam Bankman-Fried condamné à 25 ans de prison

Procès civil pour diffamation contre Donald Trump sur fond d'accusations de viol

The Cube : qui se cache derrière le compte "Donbass Devushka" ?