PUBLICITÉ

Des voix discordantes en Catalogne

Des voix discordantes en Catalogne
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

A l’Hospitalet de Llobregat, deuxième ville de Catalogne, la mairie socialiste a refusé de céder ses bâtiments publics pour le scrutin. Pour José Vicente Muñoz, un ancien dirigeant local, la Catalogne est perdante avec ce référendum. Il dénonce l’attitude à la fois du gouvernement catalan et du pouvoir central et affirme qu’il n’y a qu’une seule solution pour sortir de l’impasse :

“Il faut convoquer des élections en Catalogne et en Espagne, car aujourd’hui le gouvernement catalan a perdu sa légitimité en prenant des mesures contre ces mêmes lois qui lui ont permis d‘être le gouvernement de la Catalogne. Donc il n’y a plus de gouvernement en Catalogne et dans le reste de l’Espagne au niveau de Mariano Rajoy, sa passivité a fait de ce problème, un problème beaucoup plus important qu’il n’aurait dû être en théorie.”

Malgré le refus de la mairie, des milliers d’habitants de l’Hospitalet de Llobregat sont quand même allés voter dans des cliniques et des écoles.

La alcaldesa de l’Hospitalet de Llobregat se encara con la Policía Nacional https://t.co/947NheCyZLpic.twitter.com/jiSLwg8mXn

— La Vanguardia (@LaVanguardia) 1 octobre 2017

La maire de l’Hospitalet de Llobregat fait à la Police Nationale et affronte la foule https://t.co/sCvAoh7Ool

— Gil-Ángel Briega (@Gil_Briega) 1 octobre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouvelle-Calédonie : les habitants craignent des pénuries

Le référendum sur la révocation de maires albanais au Kosovo a été boycotté

Le rôle des femmes et du mariage bientôt amendés dans la Constitution irlandaise ?