EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Mondial 2018 : France, Belgique et Portugal qualifiés

Mondial 2018 : France, Belgique et Portugal qualifiés
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Devoir accompli, objectif atteint pour la France

PUBLICITÉ

Devoir accompli, objectif atteint pour la France. Hier soir, les bleus se sont qualifiés pour la coupe du monde 2018 en battant la Biélorussie 2 à 1. Même s’ils ont souffert en deuxième période et si l’on peut parler d’une qualification à l’arrachée, l‘équipe de Didier Deschamps peut être fière. Antoine Griezmann et Olivier Giroud ont marqué les deux buts de la victoire avant la mi-temps. En prenant la tête du groupe A avec quatre points d’avance devant la Suède et les Pays-Bas, ils évitent les barrages et gagnent ainsi du temps pour travailler.

Le Portugal, champion d’Europe, a infligé à la Suisse sa première défaite 2 à 0 et décroché du même coup sa qualification directe pour la Coupe du monde. La Seleaçao a donc réussi son pari, et à domicile en plus, elle oblige la Suisse, jusqu’ici invaincue du groupe B à passer par les barrages. L’issue de ces éliminatoires est cruelle pour la Suisse, dont cinq mille supporters avaient fait le déplacement à Lisbonne. Un nul lui aurait suffi pour se qualifier directement.

Toujours dans la zone Europe, la Belgique a battu Chypre 4 à 0. Premiers du groupe H avec 9 points d’avance sur la Grèce, les diables rouges se sont qualifiés directement pour le mondial 2018 en Russie.

Et la Grèce, elle, termine en seconde place du groupe H et disputera donc les barrages du Mondial 2018. Sans trembler, elle l’a emporté 4 buts à 0 contre Gibraltar.
Cette victoire de la Grèce a, par ricochet, fait un malheureux : la Slovaquie est éliminée, elle n’ira pas en Russie.

Les équipes européennes qualifiées pour la Coupe du Monde en Russie #Mondial2018pic.twitter.com/KCklFA3iD4

— Krisdepaname (@krisdepaname) 11 octobre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Canicule en Europe du sud et dans les Balkans

OTAN : la Chine est un soutien décisif à la guerre de la Russie contre l'Ukraine

Irlande du Nord : entre unionistes et républicains, le rapport de force pourrait changer