DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Certifications : Nissan reconnaît sa faute

Vous lisez:

Certifications : Nissan reconnaît sa faute

Certifications : Nissan reconnaît sa faute
Taille du texte Aa Aa

Nissan fait profil bas. Cela fait plus de 20 ans que les contrôles finaux des véhicules ne sont pas fait dans les règles au Japon. C’est la conclusion d’une enquête interne, remise par Nissan au gouvernement japonais suite au scandale des certifications, qui a causé le rappel par la marque de plus d’un million de véhicules dans le pays.

Le PDG du constructeur japonais Hiroto Saikawa a promis que la firme allait embaucher 85 inspecteurs pour se mettre en conformité avec la législation nipponne.

C’est une douleur soudaine et à la fois très forte que nous ressentons. Nous voulons tourner la page de ces pratiques du passé, et je pense que nous avons ici une opportunité précieuse d’examiner les structures de Nissan“.

La fraude – que Nissan met sur le compte de la négligence – n’a pas concerné les voitures exportées. Les vérifications ont depuis été effectuées sur les véhicules rappelés au Japon.

Pourtant, la marque a été forcée d’abaisser sa prévision de bénéfice d’exploitation annuel de 6%.