EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Rohingyas : le Conseil de sécurité n'a pas encore pris position

Rohingyas : le Conseil de sécurité n'a pas encore pris position
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un nouveau débat a eu lieu mardi à New York pour protéger la minorité musulmane de Birmanie qui a dû fuir les violences

PUBLICITÉ

Au Bangladesh alors que la situation sanitaire s'aggrave pour les réfugiés rohingyas après l'apparition d'une épidémie de diphtérie mortelle, le sort de cette minorité musulmane était de nouveau à l'ordre du jour à l'ONU.

Mardi, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies a exhorté les membres du Conseil de sécurité d'adopter une résolution demandant l'arrêt immédiat des violences en Birmanie.

Les ONG dénoncent depuis plusieurs semaine l'inaction et la paralysie du Conseil de sécurité alors que le Conseil des droits de l'homme, un autre organisme de l'ONU, a condamné les actes de barbarie commis contre les Rohingyas en Birmanie.

Mardi, Hau Do Suan, le représentant birman aux Nation unies a de nouveau réfuté les accusations de nettoyage ethnique et de crime contre l'humanité portées contre l'armée birmane.
En attendant, l'aide humanitaire s'organise comme elle peut avec l'aide parfois de personnalités.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Birmanie : Aung San Suu Kyi a été partiellement graciée

Un terrible incendie dans la capitale bangladaise a fait au moins 43 morts

Birmanie : près de 10 000 prisonniers graciés le jour de la fête de l'indépendance