DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Le mouvement a commencé en province"

Vous lisez:

"Le mouvement a commencé en province"

"Le mouvement a commencé en province"
Taille du texte Aa Aa

En Iran, le bilan des émeutes s'est encore alourdi dans la nuit de lundi à mardi. Un mouvement suivi de près par la communauté internationale. Nous avons demandé à Massoud Salari, journaliste iranien à la rédaction d'euronews de nous éclairer sur l'origine de ces violences.

Massoud Salari : "La grande différence entre les émeutes actuelles et celles de 2009 c’est que cette fois, elles ont commencé en province. Elles ont commencé à Mashad, puis dans d’autres villes et finalement à Téhéran. A l'origine de ces manifestations on évoque principalement des problèmes économiques et la cherté de la vie alors que la motivation des émeutes de 2009 était plutôt d'ordre politique."

Depuis la révolution de 1979, le régime a toujours été répressif. La question est de savoir si ce mouvement de contestation est réellement différent des précédents.

M.S. : "Le régime iranien a toujours fortement réprimé de telles émeutes. Et une fois de plus, il s’est engagé dans la répression. Selon des sources officielles plusieurs manifestants ont été tués et un très grand nombre d’entre eux ont été arrêtés. En revanche, la République islamique a pris cette fois d'autres mesures. Certains officiels ont reconnu, au moins théoriquement, que le peuple avait le droit de protester. Des figures de proue réformatrices ont même été invitées à des négociations. Parallèlement, le régime a essayé de faire baisser les prix de certains produits alimentaires comme les oeufs qui avaient augmenté juste avant les manifestations. Certains considèrent d'ailleurs que cela a été le prétexte des manifestations."

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei a accusé les ennemis de l'extérieur d'avoir provoqué ces nouvelles manifestations. Mais qu'en est-il réellement?

M.S. : "L’une des premières choses qu’on a dites c’est que les opposants fondamentalistes du gouvernement modéré de Hassan Rouhani auraient encouragé quelques uns de leurs partisans pour manifester dans les rues de Mashad et dans d'autres villes, mais qu'ensuite les manifestations auraient vite dégénéré et qu'elles sont devenues hors de contrôle. C’est l’une des théories. Il se dit aussi que les émeutes n’étaient pas spontanées et qu’un élément étranger était à l’origine des manipulations populaires. Cette thèse est basée sur le fait que Donald Trump a déclaré son soutien au soulèvement des Iranien pour changer le régime."