DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pierre précieuse du curling

Vous lisez:

La pierre précieuse du curling

La pierre précieuse du curling
Taille du texte Aa Aa

Chaque pierre de curling utilisée aux Jeux olympiques de Pyeongchang est faite d'un granit unique extrait sur une île inhabitée, au large des côtes écossaises. L'île de Aisla Craig, à mi-chemin entre Belfast et Glasgow.

Depuis 1924 et les premiers Jeux d'hiver de Chamonix, Kays of Scotland est le producteur et fournisseur exclusif de cette pierre si précieuse pour l'un des sports les plus confidentiels des Jeux.

Kays a été fondé en 1851 et emploie seulement 16 personnes. Les blocs de granit ramenés de l'île sont sciés en dalles et ensuite évidés pour former un "fromage", la forme brute d'une pierre de curling.

Les pierres brutes sont ensuite "formées" avec du granit vert commun puis remplies de granit bleu en haut et en bas pour former la pierre complète.

La partie verte offre la solidité à l'ensemble, permettant à plusieurs pierres de se percuter sans casser. La partie bleue est, elle, utilisée pour la surface de course. Le Blue Hone est un micro-granit qui ne retient pas l'humidité et résiste ainsi à la congélation et à la décongélation destructrices qui pourraient fissurer une pierre.

Chaque pierre coûte 470 livres sterling (528,85 euros) et l'usine en produit huit ou neuf par jour, soit entre 1 800 et 2 000 tonnes par an, avec une liste d'attente de trois mois. Les pierres ont une durée de vie de 50 ans. Le tournoi olympique de curling de Pyongyang débutera le 8 février, à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux, et se poursuivra jusqu'au 25 février.