DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les plus beaux défis des athlètes de Pyeongchang

Vous lisez:

Les plus beaux défis des athlètes de Pyeongchang

Les plus beaux défis des athlètes de Pyeongchang
Taille du texte Aa Aa

Dans quelques jours Pita Taufatofua sera le premier athlète des Îles du Pacifiques à s'être qualifié aux Jeux olympiques dans deux disciplines différentes.

En 2016, il représentait aux jeux d'été de Rio le Royaume des Tonga en taekwondo et à Pyeongchang, toujours pour les Tonga, il participera à l'épreuve de cross-country sur 15 km.

Pour sa deuxième participation aux JO, Pita Taufatofua voulait se qualifier dans une épreuve loin de sa "zone de confort" et le cross-country lui a semblé le plus grand des défis.

Pita Taufatofua : "Je me suis dit : "cela a l'air terriblement difficile et exigeant !", et j'ai décidé de faire du cross country. C'est un challenge pour moi, mais c'est aussi pour inciter les gens à faire des choses difficiles et exigeantes".

Samir Azzimani sera l'un des compétiteurs de l'athlète des Tonga et pour lui aussi, c'est un défi.

Non seulement ce franco-marocain a aujourd'hui 40 ans, mais il y a huit ans, à Vancouver, l'athlète participait à l'épreuve de ski de descente.

Samir Azzimani : "Et ma mère que j'ai eue au téléphone vient de me souhaiter bon courage et bon voyage. Elle ne rêve que d'une chose, c'est que ces Jeux olympiques soient finis et que je fasse ma vie juste après. C'est les mamans, les mamans marocaines !... Maman I love you !"

Samir Azzimani est né à Collombes et a grandit à Levallois-Perret, en banlieue parisienne, où ses amis l'ont surnommé "Couscous Rocket" - un surnom qu'il affectionne

Pour aller jusqu'à Pyeongchang, Samir Azzimani a lancé une "cagnotte participative" pour l'aider à couvrir ses déplacements.